Les répulsifs anti insectes

Les répulsifs anti insectes

18 juin 2020

« Les répulsifs sont-ils efficaces contre les piqûres d’insectes ? Et contre celles des tiques ? », Romain, 37 ans

 

Les répulsifs cutanés visent à éviter les piqûres d’insectes ou d’autres petites bêtes qui peuvent transmettre des maladies – paludisme, Chikungunya, dengue, Zika et Lyme… Ce sont donc les moustiques et les tiques qui sont visés par ces produits que l’on applique sur la peau. À part être couvert de la tête aux pieds pour éviter tout risque de contact avec l’insecte ou l’acarien, la meilleure prévention reste le répulsif.

 À lire aussi : Les huiles essentielles pour un été bien huilé

 

Les bracelets qui contiennent des petites plaquettes imbibées d’huiles essentielles ont pour la plupart une efficacité inférieure à 20 minutes, donc insuffisante. En revanche, les répulsifs cutanés contiennent des substances qui éloignent les insectes entre 4 et 8 heures selon la nature du principe actif, le taux de concentration de la formulation et les conditions d’utilisation. En ce qui concerne les moustiques, quelle que soit la puissance du produit utilisé, l’application doit se faire de préférence le matin ou le soir, quand l’activité de ces insectes est à son comble. Sachez aussi qu’elle doit être renouvelée après chaque baignade et espacée d’au moins 20 minutes après celle d’une protection solaire.

 À lire aussi : Les petites bêtes qui peuvent gâcher notre été

 

La piqûre d’une tique infectée peut transmettre diverses maladies, dont la borréliose (ou maladie de Lyme) et une méningo-encéphalite due au virus FSME. Contre ce dernier, on dispose d’un vaccin, recommandé aux personnes séjournant dans une zone d’endémie pendant la saison des tiques (février à novembre). Contre les autres infections, il faut associer la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes. Une tique ne vole pas : elle se poste sur un brin d’herbe par exemple et s’accroche sur le premier hôte passant, animal ou humain ! D’où l’importance de porter des vêtements aussi couvrants et près du corps que possible (ne pas hésiter à remonter les chaussettes sur le pantalon), de préférence clairs, et de protéger les zones non couvertes à l’aide d’un répulsif pour toute promenade en campagne ou en forêt. De retour chez soi, s’examiner tout le corps, sans oublier le cuir chevelu, afin d’ôter au tire-tique celle(s) ayant réussi à s’installer.

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

La cure de bonne humeur

Compléments alimentaires

La cure de bonne humeur

Un allié de la bonne humeur

Le poids du microbiote

Transit et digestion

Le poids du microbiote

Comment le microbiote intestinal influe sur le poids ?

Finis les frisottis !

Cheveux

Finis les frisottis !

Une arme secrète offrant une chevelure lisse

Vivre et vive la ménopause !

Ménopause

Vivre et vive la ménopause !

Un programme en un clic