Des repas bien rythmés !

Des repas bien rythmés !

16 décembre 2021
Votre chien a besoin de régularité dans ses repas, des moments qu’il apprécie tout particulièrement. Pour l’aider à réguler son appétit, nourrissez-le à heures fixes et en quantité modérée.

 

Un chien ne mange pas comme un chat : il n’est pas fait pour grignoter toute la journée. Si vous lui donnez des friandises et des restes de tables trop souvent, vous favorisez la prise de poids et encouragez son côté « mendiant ». Mieux vaut lui apprendre à attendre l’heure habituelle du repas !

 

Une fréquence à adapter

Le nombre de repas à distribuer par jour dépend de l’âge de l’animal. Un chiot a des besoins énergétiques importants et, proportionnellement à son poids, il consomme plus qu’un chien adulte. Étant donné que le volume de son estomac est encore réduit, la présence d’une quantité importante d’aliment dans le tube digestif peut diminuer ses capacités digestives. Il faut donc lui donner trois ou quatre repas par jour jusqu’à ses 6 mois, puis deux ou trois repas par jour jusqu’à 1 an. À partir de cet âge, il est conseillé de rester à deux repas par jour : la digestion est plus facile quand la ration est fractionnée.

Si vous prévoyez une séance d’activité physique intense, donnez-lui environ un tiers de sa ration journalière et attendez entre deux et trois heures avant de commencer, pour lui laisser le temps de digérer. Pour les chiens de grande taille, le fractionnement des repas est une mesure de prévention contre la dilatation-torsion d’estomac. Il faut à tout prix éviter qu’ils ingèrent de trop grandes quantités de nourriture à la fois.

Si votre chien est diabétique et doit recevoir un traitement à base d’insuline, le nombre et le rythme des repas devront être déterminés en fonction des injections quotidiennes. Votre vétérinaire vous conseillera à ce sujet.

Laissez manger votre chien en paix

Laissez manger votre chien en paix

On entend encore trop souvent qu’un chien doit apprendre à accepter qu’on lui retire sa gamelle ou quelques croquettes pendant qu’il mange. Ne suivez pas ce conseil erroné ; pour protéger son repas, votre animal pourrait devenir méfiant et se tenir en alerte, voire se montrer agressif.

 

Gare à l’« alimentation émotionnelle »

Le fait de manger sans faim en réaction à des émotions fortes est un phénomène connu chez l’homme. C’est ce qu’on appelle l’« alimentation émotionnelle ». Les chiens peuvent également exprimer ce comportement, à divers degrés. Un seul repas par jour et la distribution fréquente de friandises sont considérés comme des facteurs de risque.

Ce trouble est plus fréquent chez les chiens très dépendants de leur maître, qui par exemple refusent de manger autrement qu’en sa présence. Certains avalent même le contenu de leur gamelle à toute vitesse parce qu’ils craignent que leur humain quitte la pièce. Pour prévenir la prise de poids favorisée par ce comportement boulimique, laissez votre chien tranquille pendant 15 à 20 minutes quand il mange. Aucune émotion particulière ne doit le perturber à ce moment-là.

À savoir

À savoir

L’imminence du repas excite toujours les chiens qui peuvent se comporter de façon imprévisible. Si plusieurs chiens sont nourris en même temps, une compétition peut naître entre eux et faciliter les bagarres. Ne laissez donc pas un jeune enfant leur donner à manger pour qu’il ne soit pas bousculé. Évitez également qu’il mange des friandises en présence du ou des chien(s).

 

La juste quantité

Chez l’homme, manger dans une grande assiette encourage la surconsommation ; le format du contenant influence fortement les quantités servies et ingérées. Un comportement similaire a été observé chez les propriétaires quand ils préparent le repas de leur chien. Dans une étude où les maîtres étaient invités à donner à manger à leur chien « comme d’habitude », ils avaient tendance à distribuer plus de croquettes quand on leur fournissait une grande cuillère et une grande gamelle, plutôt qu’une cuillère et une gamelle plus petites ! Pour ne pas avoir la « main trop lourde » en nourrissant votre chien, utilisez de préférence un gobelet doseur (ou, mieux, pesez la ration) pour être sûr de bien respecter la quantité optimale de croquettes à distribuer, à évaluer en fonction du rationnement conseillé par le fabricant et de l’évolution du poids du chien. La plupart des chiens consomment en effet la totalité de ce qu’on leur propose, même si la quantité excède largement leurs besoins réels.

Si votre chien finit rapidement son écuelle et vous en redemande, ne cédez pas ! Sachez qu’il existe des gamelles anti-glouton qui obligent l’animal à prendre son temps. S’il veut manger, il doit contourner des « obstacles » (picots, labyrinthe…) afin d’attraper la nourriture avec ses pattes ou son museau. Ce type d’accessoire est recommandé pour les chiens à tendance boulimique, surtout si leur ration doit être limitée pour leur faire perdre du poids. Enfin, essayez de nourrir votre chien le plus régulièrement possible en respectant toujours les mêmes horaires et le même endroit. Cette routine renforcera la relation que vous entretenez avec lui.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL