Rendre ses cicatrices moins visibles

Rendre ses cicatrices moins visibles

13 septembre 2018
« J’ai une cicatrice sur le visage, et cela me complexe. Existe-t-il des moyens pour la faire disparaître ? », Isabelle, 51 ans

 

Tout dépend de l’âge de la cicatrice, de sa catégorie et de ce qui l’a engendrée… Consécutive à une blessure, une brûlure, un acte chirurgical, ou encore séquelle d’acné ou de varicelle, une cicatrice résulte d’un processus de réparation qui requiert entre 18 à 24 mois. On peut favoriser cette réparation et minimiser les traces inesthétiques de plusieurs façons. Tout d’abord par une alimentation variée et suffisante qui apportera les vitamines et les protéines nécessaires au bon déroulement de ce processus de réparation. On réduit en revanche les apports de sucre ! Et on dit adieu au tabac qui réduit la circulation dans les capillaires (les plus petits vaisseaux sanguins), empêchant ainsi une bonne oxygénation de la peau.

 À lire aussi : CONSEIL DE PHARMACIEN – Comment améliorer sa cicatrisation ?

 

Protection solaire impérative

Pour rappel, seules les blessures ne présentant aucun signe de gravité seront prises en charge à domicile. Il faut parfaitement désinfecter la plaie après l’avoir lavée à l’eau et au savon. Quand une croûte de protection s’est formée, il faut la laisser tomber d’elle-même. Une fois la cicatrisation achevée, on peut limiter les éventuelles irritations en utilisant un savon surgras pour la toilette. Une hydratation convenable assouplit la peau et diminue les rougeurs. Des massages contribuent également à la souplesse de la zone lésée. Prenez soin de ne pas exposer la cicatrice au soleil pendant plusieurs mois, voire pendant les deux premières années. Pour une cicatrice sur le visage ou toute autre zone non couverte par des vêtements, il vous faut donc appliquer une protection solaire SPF50.

Des soins locaux : masser les cicatrices

En pommade, en gel, en crème, des produits à visée cicatrisante, à appliquer en massage une à deux fois par jour, réduisent le risque de cicatrice. Dédiés à stimuler le renouvellement cellulaire, à prévenir l’épaississement cutané, à apaiser les sensations d’inconfort ou à éviter l’infection, ils recourent à des agents antibactériens, du zinc, du collagène ou de l’acide hyaluronique.

Les pansements ou gels de silicone peuvent aussi bien être utilisés en prévention pour accélérer la cicatrisation d’une plaie récente que pour traiter une cicatrice hypertrophique (présentant des boursouflures par exemple).

À lire aussi : Comment favoriser la cicatrisation des plaies superficielles ?

 

Des lasers à la reprise chirurgicale

Atténuer une cicatrice ancienne peut requérir les compétences d’un dermatologue. Des produits topiques plus concentrés que ceux disponibles en pharmacie à la reprise chirurgicale de la cicatrice, en passant par les différents lasers disponibles aujourd’hui, des solutions existent.

Miel en pansement

Miel en pansement

Aromathérapie, homéopathie ou phytothérapie ont également un rôle à jouer pour favoriser la cicatrisation ou réduire une cicatrice. Et même le miel ! Ce remède de grand-mère a depuis quelques années prouvé son efficacité en milieu hospitalier dans la prise en charge de certaines plaies post-opératoires notamment. Bactéricide, antiseptique, il est aussi doté de propriétés cicatrisantes. Des pansements imprégnés de miel à usage médical existent d’ores et déjà en pharmacie. Demandez conseil !

 À lire aussi : Les bienfaits du miel

 

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.

En toute clarté

Visage

En toute clarté

À vous le teint frais et lumineux !

Vous pouvez enfin respirer !

Petits maux

Vous pouvez enfin respirer !

À vous de choisir

Les règles abondantes et douloureuses

Gynécologie

Les règles abondantes et douloureuses

Faciliter le dialogue entre patientes et gynécologues