ERGYPROTECT
Apprendre à relâcher la pression et le stress

Apprendre à relâcher la pression et le stress

15 mars 2016
Temps de pause pour le corps et l’esprit, les grandes vacances permettent de recharger ses batteries. À condition ? De savoir évacuer son stresse.

 

Comment ne pas stresser ?

Pas facile de partir la tête aussi légère que nos tenues estivales et de laisser de côté le poids des tracas quotidiens. Et pour cause, on ne se débarrasse pas de la pression morale en changeant de décor comme on relâche une tension musculaire sous l’effet d’un massage. Inversement proportionnelle à la fatigue nerveuse accumulée, la relaxation mentale est bien plus longue à la détente que la décontraction physique. Partant de là, il faut apprendre à faire ses valises en laissant ses soucis au vestiaire.

Faire une vraie coupure pour se détendre

Les responsabilités sont les cannibales de la matière grise. Principales sources d’inquiétude, elles collent souvent aux neurones comme un chewing-gum sous une semelle. La meilleure façon de se dépolluer la tête est donc de commencer par ne rien emporter en vacances qui ressemble de près ou de loin à du travail. Exit le petit dossier de dernière minute qui attendra bien la rentrée ! Au placard le téléphone et l’ordinateur portables ! Il faut que l’esprit soit matériellement dégagé de toutes contraintes pour se mettre le plus vite possible en mode oisif.

L’astuce zen et détente pour vaincre son stress

Vider sa tête de ses turpitudes est une chose, mais la remplir d’émotions et d’images plaisantes pendant les vacances en est une autre. Pour ce faire, villégiature et divertissement trôneront en tête de liste des activités. À vous les siestes, les promenades, les romans d’amour ou d’aventure… Tout ce qui permettra à votre esprit de s’évader l’aidera à se libérer. Sans oublier les exercices de relaxation.

 

Je fais le plein d’énergie

Un programme de remise en forme intellectuelle va de pair avec un projet de remise en forme physique. En effet, les vacances sont là pour rendre au corps ce que des mois de labeur lui ont pris. À savoir : de l’énergie.

Changer ses habitudes

À commencer par ses habitudes alimentaires ! Eh oui, profiter d’être exempté(e) des courses et de la préparation des repas pour manger sain et équilibré à loisir. Ainsi nettoyé de ses toxines, le corps se décharge plus rapidement du poids de sa fatigue.

Bougez pour mieux souffler

Rien de tel que l’exercice physique pour déconnecter rapidement ! Nage, promenade à pied ou à vélo… Inutile de vous imposer des grands challenges quotidiens pour profiter des bienfaits d’une activité extérieure.

Nomophobie, ça se soigne !

Nomophobie, ça se soigne !

Selon un sondage OpinionWay, 38 % des cadres travaillent pendant leurs vacances, 37 % ont le sentiment de ne pas totalement décompresser et 68 % prennent leur portable professionnel dans leur valise. Baptisée nomophobie (de l’anglais no-mobile phone phobia), cette dépendance psychique au travail se soigne aux États-Unis dans des centres spécialisés. On y apprend à déléguer les dossiers importants, prendre une demi-journée de congé pour finaliser sereinement les détails du voyage, anticiper le retour avec un mail de réponse automatique (Je serai absent du… au …) et préparer la liste à faire du jour de rentrée… Un entraînement à la zen attitude qu’il serait bon d’importer dans nos frontières.

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…