Advertisement Banner
RGO

Le reflux gastro-oesophagien de l’adulte

10 juillet 2015
Le reflux gastro-oesophagien (RGO) est une affection très fréquente et chronique : plus de 40% de la population a au moins un épisode mensuel.

 

Les épisodes sont plus ou moins douloureux et ils altèrent grandement la qualité de vie des malades.

 

Les causes de ces remontées gastriques

Le RGO est un trouble fonctionnel lié à la « remontée » du liquide gastrique acide dans l’œsophage.

  • Il est généralement la conséquence d’une défaillance du sphincter inférieur de l’œsophage qui constitue la barrière anti-reflux.
  • Il peut également être lié à une hernie hiatale, c’est-à-dire une position anormale de l’estomac.
  • Un autre facteur est l’hyperpression abdominale retrouvée dans l’obésité et au cours de la grossesse. 
Les signes d’alerte

Les signes d’alerte

  • Plus de 55 ans et des symptômes qui apparaissent pour la première fois ou qui se sont modifiés récemment
  • Douleur permanente ou constrictive au niveau de l’estomac
  • Difficulté à avaler
  • Vomissements ou selles contenant du sang
  • Amaigrissement récent, rapide et fatigue sans raison particulière

 

Les symptômes des RGO

  • Ils se manifestent principalement après les repas, surtout si ces derniers sont abondants, riches en graisses
  • Le principal symptôme est une sensation de brûlure derrière le sternum qui remonte le long de l’œsophage jusque dans la gorge. La douleur peut s’accompagner de régurgitations au goût acide.
  • D’autres symptômes sont parfois observés : nausées, douleurs épigastriques (dans le haut du ventre), hoquet, éructations, toux chronique quinteuse après les repas ou en position allongée.
 À lire aussi : Les ballonnements, que faire ?

 

Le traitement du reflux gastro-oesophagien

  • Les antiacides
    Les antiacides (sels de magnésium, de sodium, de calcium, d’aluminium) neutralisent rapidement l’acidité dans l’estomac. Ils se prennent au moment où les brûlures se manifestent.
  • Les alginates
    Ils forment un gel visqueux qui protège les parois de l’œsophage au moment des reflux. La prise s’effectue après les repas. Antiacides et alginates peuvent être associés. Leur prise doit se faire à distance d’autres médicaments dont ils peuvent diminuer l’absorption intestinale.
  • Les anti-H2 et les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)
    Ils diminuent les sécrétions gastriques acides. L’utilisation des anti-H2 a beaucoup diminué au profit de celle des IPP beaucoup plus efficaces. Les IPP ont un effet prolongé mais retardé : deux ou trois jours de traitement sont nécessaires pour soulager les douleurs (d’où l’intérêt des antiacides en association). On trouve en pharmacie des médicaments contenant des IPP (oméprazole ou pantoprazole) vendus sans ordonnance. Ils sont destinés à soulager les brûlures d’estomac sans gravité et sans avis médical, le traitement doit être de courte durée (moins de quatre semaines).
 À lire aussi : CONSEIL de PHARMACIEN – Prévenir et soulager les RGO
Mesures hygiéno-diététiques pour éviter les RGO

Mesures hygiéno-diététiques pour éviter les RGO

  • Eviter de se pencher en avant ou de s’allonger tout de suite après les repas.
  • Surélever de 10 à 15 cm la tête du lit.
  • Manger plus souvent, 5 à 6 fois par jour, mais plus légèrement à chaque fois.
  • Diminuer le tabac et l’alcool.
  • Porter des vêtements larges qui ne compriment pas le ventre, sans ceinture.
  • Connaître les aliments qui déclenchent les brûlures et les éviter : graisses, café, chocolat, épices, menthe, boissons gazeuses, fruits acides…

 

Christine Fallet

Le choix de la rédac

MEDOUCINE

Autres

Maquillage et peaux fragiles

Visage

Peau saine et teint frais

Maquillage et peaux fragiles.

Stimium®

Tous les sports

Faire du sport et soigner son corps

Des compléments alimentaires pour les sportifs !

ma Bible des huiles essentielles

Huiles essentielles

Le super cadeau pour les amateurs de santé au naturel

Une édition spéciale 10 ans et, cerise sur le gâteau, pourvue de belles illustrations.