Advertisement Banner
REFLEXOLOGIE

La réflexologie nous veut du bien

14 décembre 2017
Bien plus qu’un massage plantaire, la réflexologie soigne de nombreux maux du corps et de l’esprit. Découvrez son fonctionnement et ses vertus.

 

La réflexologie est une pratique qui existe depuis la nuit des temps. On retrouve des preuves de son existence chez les Égyptiens, sur les bas-reliefs de la nécropole de Saqqarah (environ 2 300 av J.C.), où l’on voit des massages des mains et des pieds. Chez les Incas, le massage des pieds était considéré comme un art sacré, et en Chine, le « Nei Ching », célèbre livre de médecine chinoise que l’on situe entre 4 000 et 1 000 av. J.-C., mentionne aussi la réflexologie. Cette pratique douce et naturelle soulage de nombreux maux et apporte des bienfaits durables. Mais comment masser les pieds peut soulager des problèmes d’estomac ? Brice Caumont, réflexologue, maître enseignant Reiki et masseur bien-être, nous éclaire.

 

BIEN-ÊTRE & santé : Quelle est votre définition de la réflexologie ?

Brice Caumont : Difficile à résumer… mais je vais essayer ! Cette pratique vise à mobiliser les processus d’auto guérison du corps, afin qu’il atteigne l’homéostasie, un état d’équilibre qui lui permet de se maintenir en bonne santé. Dans réflexologie, il y a « réflexe », mais il faut aussi entendre « reflets ». L’ensemble de votre corps peut se refléter aussi bien dans les pieds, la main, l’oreille que la langue, sur lesquelles on vient exercer des pressions soutenues, avec le bout des doigts. Chaque zone correspond à un organe, voire à une fonction. Travailler sur le reflet va avoir un impact direct sur l’organe ou la fonction. Par exemple, si vous avez fait un dîner arrosé hier soir, vous avez mal au foie et êtes un peu nauséeux, le réflexologue va aller travailler la zone du foie sur les pieds en allant « cheniller » dessus.

 

BES : Cheniller ?

BC : C’est le terme technique qui désigne la technique de base du réflexologue. En utilisant le pouce, on va appuyer / relâcher / appuyer/ relâcher, ce qui nous fait avancer à la manière d’une chenille.

 

BES : Comment fonctionne la réflexologie ?

BC : Il existe différents types de réflexologie. D’abord dans les zones travaillées : si les pieds sont la zone où les réflexologues travaillent en priorité, il existe aussi des techniques de réflexologie sur les mains, les oreilles, la langue ou le visage. Mais il y a aussi plusieurs explications de l’efficacité de la réflexologie.

La première repose sur l’idée qu’il existe un arc réflexe du système nerveux, avec tous les récepteurs présents sur la peau connectés au système nerveux. Lorsqu’on travaille sur la zone correspondant à l’organe ou la fonction qu’on souhaite traiter, l’information est emmenée au système nerveux central, qui la traite et l’envoie à l’organe concerné.

On peut aussi envisager l’efficacité de la réflexologie sous l’angle de la mécanique des fluides. Nos cellules sont constituées à 70% d’eau, et leurs cloisons ne sont ni étanches ni rigides. Grâce à cela, l’onde de toucher va se répandre de proche et proche, et selon le chemin suivi dans notre organisme, avoir un effet particulier à un endroit souhaité.

D’autres s’appuient les principes de la Médecine Ayurvédique, certains sont plutôt dans la lignée des américains, qui ont une approche plus mécanique : toutes les approches fonctionnent.

 À lire aussi : L’aryuvedique : puisez dans les ressources de l’eau !

 

Pour ma part j’ai été formé sur les principes énergétiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise, qui donnent une grille de lecture du corps et de ses réactions selon les cinq éléments : le bois, le feu, le métal, l’eau et la terre, support nourricier de tous les autres. En travaillant sur l’équilibre énergétique de ces cinq éléments, on aide le corps à trouver son équilibre physiologique : la réflexologie permet d’agir sur les organes afin de créer une nouvelle circulation de l’énergie, plus équilibrée.

 

BES : Pouvez-vous nous expliquer comment se passe une séance de réflexologie plantaire ?

BC : En séance, nous commençons par interroger le consultant sur le trouble qui l’amène. Ensuite, nous examinons la zone réflexe de l’organe ou la fonction qui correspond à ce trouble. Le point de départ, ce sont les pieds. Il existe des planches des zones réflexes des pieds, qui ne sont pas toutes identiques et ont une riche histoire.

Selon le trouble manifesté par la personne, on va aller travailler d’abord la zone du trouble, puis les zones annexes, ensuite les zones énergétiques et enfin, si besoin, la zone causale. Par exemple, avec une femme qui vient pour des règles douloureuses, on va d’abord examiner son utérus et ses ovaires, puis travailler les zones annexes des muscles du bassin, des abdominaux, les muscles du bas du dos. Ensuite on travaille en énergétique : cette zone est raccordée au mouvement énergétique de l’eau, et les organes qui gèrent cette énergie sont le rein et la vessie, donc je vais aussi voir leur zone réflexe, voire s’ils sont en hypofonction ou hyperfonction. On peut aussi intervenir sur la zone causale, car parfois, l’origine de la douleur ne se situe pas dans la zone où elle apparaît : le réflexologue cherche alors la zone de départ du trouble.

 À lire aussi : 5 astuces pour se détendre grâce à la réflexologie plantaire

 

BES : Sur quelles affections ou pathologies le réflexologue peut-il intervenir ?

BC : Cette pratique fonctionne pour tous les problèmes physiques, de manière générale : les problèmes de cycle, trop courts ou trop longs, les douleurs articulaires (on peut avoir de très bons résultats parfois en une seule séance !), les traumatismes, certains problèmes de dos, les douleurs chroniques… Cela fonctionne aussi pour certaines affections chroniques, comme l’herpès, et aide à faire passer la crise plus rapidement. Des protocoles dédiés d’accompagnement existent pour le cancer et la sclérose en plaques, en complément des traitements existants. Il est toutefois important de rappeler que, si la réflexologie permet de réduire la médication ou vient compléter une approche traditionnelle, elle ne se substitue pas à un traitement médical approprié, et ne remplace pas une consultation chez le médecin.

 

BES : A-t-elle aussi un effet sur le psychisme ?

BC : Oui, la réflexologie a un effet indirect sur le psychisme. On peut y avoir recours pour des problèmes émotionnels ou se libérer d’une addiction, comme le tabac, le jeu ou l’alcool, ou une addiction affective. Lorsqu’on ressent une tension, cela provoque des compensations qui génèrent à la longue des douleurs, dysharmonies et troubles. Quand on commence à relâcher ces tensions, on récupère cette énergie qui était retenue dans ce point de tension et on relâche l’émotion, qui parfois ressort sur la table.

 À lire aussi : 5 minutes par jour pour en finir avec le stress !

 

Merci à Brice Caumont pour ces explications. Si vous avez envie de découvrir ou redécouvrir les bienfaits de cette thérapie douce, vous pouvez prendre rendez-vous via la plateforme Bliss You et le site du réflexologue.

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Faire la cuisine avec ses enfants : la bonne idée (et le bon livre qui va avec)

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !

Des salades qui nous font du bien

Les bons aliments

Variations sur les salades

Un livre de recettes exceptionnel

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

Les bons aliments

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

On vous livre ici 2 recettes parfaites !