Advertisement Banner
Recettes de saison : les accords parfaits du mois d’avril

Recettes de saison : les accords parfaits du mois d’avril

04 avril 2017
Comment régaler les adeptes de toutes les modes alimentaires ? Asperges tendres, pommes de terre fondantes et chèvre frais…

 

Comme la plupart des légumes, l’asperge est peu calorique (20 kcal pour 100 g) car contenant environ 90% d’eau. Elle se révèle être une source importante de potassium et de vitamine B9 (très importante pour le bon déroulement de la grossesse – et pourtant en situation de carence chez une femme sur deux). En raison de la synthèse d’un composé soufré dans l’intestin qui passe rapidement dans le sang et se trouve très vite éliminé dans les urines, l’asperge laisse une signature odoriférante prononcée dans ces dernières. Elle est par ailleurs riche en acide oxalique et peut favoriser la formation de calculs oxalo-calciques en cas de prédisposition personnelle. Mais, savourée avec une petite vinaigrette ou en risotto avec des pois gourmands, elle est si délicieuse !

La pomme de terre, quant à elle, est un féculent intéressant. Car non seulement elle apporte des glucides énergétiques (autant que les autres féculents) mais, à la différence du riz et des pâtes, elle apporte également du potassium et du magnésium. Elle a un index glycémique très élevé quand elle est cuite, mais si vous la laissez refroidir une nuit au réfrigérateur et que vous la mangez en salade le lendemain elle se comporte alors comme une source de glucides très lents ! L’amidon a changé de structure en se refroidissant !

Enfin, le fromage de chèvre a toute sa place sur le plateau de fromage ; il est de 30 à 50% moins gras que la plupart des fromages et ses lipides sont très digestes. En revanche, il est 3 à 5 fois moins riche en calcium qu’un emmental… Mais on ne peut pas avoir toutes les qualités. À savourer sur une tranche de pain grillé ou en cheesecake. Bon appétit !

 

Réponses d'expert : Oméga 3 : encore un effort

Réponses d'expert : Oméga 3 : encore un effort

CHRISTINE WATELET
Docteur en pharmacie, Saint-Cloud

Les enfants, adolescents, adultes et seniors ont besoin de 2 à 3 g d’oméga 3 par jour, répartis entre le chef de file (l’acide α linolénique, ou ALA) et ses dérivés (EPA et DHA).

Ces acides gras polyinsaturés ont au moins 3 doubles liaisons et des chaînes souvent très longues. Ils interviennent dans la vie cellulaire, la bonne transmission de l’influx nerveux, une fonction cardiaque adéquate et le maintien d’une cholestérolémie normale. N’étant pas synthétisés par le corps humain, ils doivent nous être apportés par les aliments. Les noix sont riches en acide α linolénique, les poissons gras (sardines, saumon, maquereau, hareng) en EPA et DHA. Pourtant les Français manquent d’oméga 3 : ils n’en consomment en moyenne que 1 g par jour. En pharmacie, les oméga 3 sont essentiellement proposés sous forme d’epa et DHA – très utiles en prévention des maladies cardiovasculaires, mais aussi pour ceux et celles qui souffrent d’hypercholestérolémie ou ayant eu un accident cardiovasculaire. Cela représente un complément efficace aux apports alimentaires.

 

Découvrez nos recettes de saison :

 

Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste

Le choix de la rédac

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !

Des salades qui nous font du bien

Les bons aliments

Variations sur les salades

Un livre de recettes exceptionnel

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

Les bons aliments

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

On vous livre ici 2 recettes parfaites !

BIBLE LAROUSSE

La bible des secrets de grands-mères

2000 recettes made in grands-mères rien que pour vous !