La protection solaire pour les enfants

La protection solaire pour les enfants

04 juin 2020

« Mon enfant de 5 ans adore aller à la plage mais je crains qu’il attrape des coups de soleil. », Clémentine, 31 ans.

 

Même si les parents ont conscience des dangers du soleil pour leurs enfants, beaucoup d’erreurs sont encore commises pour assurer leur protection. En effet leur peau est trop souvent surexposée. La joie de les voir courir sur le sable ou barboter dans l’eau ne doit pas faire oublier les mesures élémentaires de prévention vestimentaire, horaire et hydrique ainsi que les produits solaires.

 À lire aussi : Les règles d’or pour réussir vos premières vacances avec bébé

 

Sous haute surveillance

L’été, un T-shirt fait très bien l’affaire pour la protection vestimentaire, sans oublier le chapeau ou la casquette et le port de lunettes de soleil filtrantes même si l’enfant rechigne à les garder sur le nez. La protection solaire vient en complément. Choisissez un produit spécifique enfant et nourrisson avec une protection UVA et UVB dont l’indice est maximal, SPF 50+, avec des filtres non allergisants. Les autres critères qui doivent retenir votre attention sont une formulation résistante à la chaleur et à l’eau, qui peut s’appliquer sur peau mouillée, de préférence sans étalement (c’est plus facile quand l’enfant joue), et sans parfum. Il est conseillé de « crémer » tranquillement l’enfant à la maison avant de partir à la plage et de renouveler les applications fréquemment. La prudence déconseille des expositions entre 12 et 16 heures et d’exposer les jeunes enfants de moins de 3 ans.

 À lire aussi : Les vacances, c’est la santé !

 

Filtres ou écrans ?

Il existe deux catégories de protections solaires : les produits qui ne renferment que des écrans minéraux et ceux qui combinent écrans organiques ou filtres chimiques. Les écrans minéraux (dioxyde de titane, oxyde de zinc) sont préférés pour les peaux sensibles et allergiques et pour la protection des tout-petits. Ils agissent comme un miroir en réfléchissant la radiation, ils restent uniquement en surface et sont très bien tolérés. L’inconvénient est qu’ils s’étalent mal et qu’ils blanchissent un peu la peau. Ce n’est pas très esthétique mais cela peut être un avantage chez l’enfant car les zones protégées sont ainsi bien visualisées.

 À lire aussi : Quels sont les différents types de protections solaires ?

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Adieu irritations et rougeurs post épilation

Corps

Adieu irritations et rougeurs post épilation

Pour soulager les sensations d’inconfort

La Petite Française

Dents

La Petite Française

Labellisée Origine France Garantie

Un teint uniforme

Visage

Un teint uniforme

Deux gestes anti-taches certifiés bio

La fine fleur de la beauté anti-âge

Visage

La fine fleur de la beauté anti-âge

Les propriétés exceptionnelles de l’huile de lin alpin