OKEO SANTE
Comment se détendre

Profitez pleinement de vos vacances

29 juin 2017
Ne passez pas à côté de vos vacances ! On vous dit comment se détendre et se relaxer pleinement pendant cette pause salutaire.

 

Réussir ses vacances, cela ne s’improvise pas. Notre cerveau a besoin d’un temps d’adaptation pour basculer d’un mode « gestion de projet du quotidien », au mood « sea, rest and sun » (cocktail auquel vous ajoutez les ingrédients de votre choix). Évitez de vous mettre la pression et laissez-vous le temps de glisser dans cet état de vacances afin d’en apprécier pleinement les possibilités : ensuite, appliquez ces règles d’or pour en profiter à fond les ballons.

 

1 – Ton téléphone, tu oublieras de recharger.

Cet appendice auquel nous sommes scotchés presque H24 dans la vie de tous les jours, il est temps de le poser. De feuilleter de vrais magazines papier qui ne craignent pas le sable de la plage et l’eau de la piscine, de discuter avec ceux qui partagent nos vacances plutôt que sur What’s app, de remettre à la rentrée les appels non indispensables et de consulter nos mails une fois tous les trois jours au max : en cas d’urgence, de vraie, on saura vous trouver !

 

2 – Du bureau, tu déconnecteras.

Au sens figuré, en mettant de côté le temps de vos vacances vos préoccupations et urgences professionnelles, qui attendront votre retour pour reprendre leurs cours, ou seront confiées à des collègues dûment briefés dans l’intervalle. Et au sens propre : il est interdit d’allumer son ordinateur professionnel, que l’on vous recommande de laisser dans sa housse chez vous, voire même au bureau, où il coulera lui aussi des vacances bien méritées.

 

3 – Ton estomac, tu bichonneras.

Finis les repas avalés à la vite derrière son écran ou en courant d’une réunion à l’autre : pour les vacances, on prend le temps de bien manger. Faites le marché, redécouvrez les produits de saison, concoctez de belles salades colorées et savourez des grillades marinées. Des plaisirs simples, bénéfiques pour la santé puisqu’on mange léger et varié.

 

4 – Pour la sieste, tu ronfleras.

La sieste est de plus en plus reconnue par la communauté scientifique pour ses effets positifs sur la santé. Notre rythme circadien nous programme pour dormir vers 14/15h, et l’on ressent souvent une baisse d’attention, des picotements dans les yeux et une certaine somnolence. Si vous ne travaillez pas (encore) dans l’une de ces entreprises qui ont compris que favoriser un court repos des salariés dans la journée boostait leur créativité et productivité, profitez des vacances pour écouter votre rythme interne. Allongez-vous après le déjeuner, et laissez votre corps décider si un temps calme lui suffit ou si un roupillon s’impose.

 

5 – Pas trop tard, tu te coucheras.

La grisante liberté des vacances peut nous inciter à se coucher plus tard que d’ordinaire, sans pour autant que notre organisme, bien dressé, ne retarde vraiment l’heure du réveil. Sans parler des parents de jeunes enfants qui eux, sont debout (et au taquet) tôt, vacances ou pas. Écoutez les signaux de votre corps lorsqu’il commence à appeler l’oreiller, et profitez d’être libéré de la logistique du quotidien (machines, rangement, sacs d’activités à préparer…) pour vous coucher sans traîner. À ce rythme, vous serez requinqué en moins de deux.

 

6 – Aux enfants, du lest tu lâcheras.

Les vacances sont un moment privilégié de retrouvailles familiales, où l’on voit plus nos enfants en une journée qu’en une semaine le reste de l’année. C’est un moment important, qui permet de se retrouver, de partager de bons moments avec eux, loin des contraintes et des règles du quotidien. Lâchez leur la bride sur les horaires, laissez-les choisir leurs vêtements, et donnez-leur voix au chapitre dans l’élaboration du programme de leurs journées.

 À lire aussi : Et si je mettais mes enfants au yoga ?

 

7 – Du temps pour toi, tu prendras.

Manucure, massage, soin du visage, bain moussant : votre maître mot pour ces vacances, c’est détente ! Reconnectez-vous avec vous-même en bichonnant votre corps, soyez aux petits soins pour vous-même : vous l’avez bien mérité après cette longue année.

 À lire aussi : Découvrez différentes méthodes de relaxation

 

8 – Des jeux, tu feras.

Votre cerveau est en vacances, c’est le moment de lui administrer une cure d’entraînement ludique. Sudoku, mots croisés, programme d’entraînement cérébral : usez et abusez de ces défis ludiques qui stimulent vos neurones. N’oublions pas qu’à tout âge, le cerveau peut continuer à développer de nouvelles connexions, à condition d’être sollicité en dehors de ses habitudes quotidiennes.

 

9 – Des sentiers battus, tu sortiras.

Puisque vos habitudes sont mises entre parenthèses le temps des vacances, explorez de nouveaux horizons. Découverte d’un nouveau sport, apprentissage du tricot ou de la broderie : à vous de choisir ce qui deviendra peut-être votre future passion !

 

10 – La rentrée, tu prépareras.

Comment ça, parler de rentrée alors qu’on n’est même pas encore en vacances ? Pour faire durer le plus longtemps possible l’effet bénéfique des vacances, mieux vaut s’épargner une rentrée trop mouvementée, avec déballage des valises et courses de fournitures dans la cohue à la veille de la reprise. Rentrez chez vous deux ou trois jours avant le retour au bureau et / ou à l’école, rangez tranquillement vos affaires d’été, profitez-en pour faire un tri bien utile dans vos paperasses et objets divers entassés tout au long de l’année : vous voici prêt à réattaquer du bon pied !

 À lire aussi : Lâcher prise pendant ses vacances

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…

Pour une peau hydratée et protégée !

Visage

Pour une peau hydratée et protégée !

Il devient indispensable !

Pour une rentrée dynamique et sereine

Compléments alimentaires

Pour une rentrée dynamique et sereine

Les compléments alimentaires vous accompagnent

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !