« Quel produit appliquer sur une piqûre d’insecte ? », Julien, 34 ans

« Quel produit appliquer sur une piqûre d’insecte ? », Julien, 34 ans

01 juillet 2022
Moustiques, tiques, aoûtats, guêpes… Les insectes nous piquent volontiers tout l’été. Adoptez les bons réflexes selon le type de piqûre.

 

Les insectes piqueurs sont nombreux et divers. Les effets de leur piqûre aussi. Avec la plupart des moustiques en France, on ne risque pas grand-chose sinon des démangeaisons, un gonflement, voire un bouton qui peut s’infecter en cas de grattage intempestif. Les cousines tropicales (ce sont les femelles qui attaquent), en revanche, peuvent véhiculer un parasite à l’origine du paludisme (surtout en Afrique, Amérique latine et Asie). Elles transportent également des virus : la dengue en Amérique du Sud, dans les Antilles, en Polynésie et en Asie, la fièvre jaune en Amérique du Sud et en Afrique Noire, le chikungunya à La Réunion surtout. C’est pourquoi au retour d’un pays où sévit le paludisme notamment, et même si l’on a pris ses précautions (moustiquaire, répulsifs et médicaments antipaludéens), on consulte illico en cas de fièvre.

 À lire aussi : Tactique anti-moustique et sans risque

 

En cas de voyage (ou de surplace !) dans l’Hexagone, attention aux tiques, des acariens fourbes. Leurs morsures ne démangent pas. Donc on scrute sa peau après une promenade en forêt – jambes découvertes – pour la retirer aussi vite que possible, désinfecter et repérer au décours (dans les 2 à 3 semaines) l’apparition d’une plaque rouge qui obligerait à un traitement antibiotique. En cas de piqûre de guêpe (a priori la plus agressive), on enlève le dard (s’il est présent), on neutralise le venin avec une source de chaleur (un sèche-cheveux), puis on réduit l’inflammation avec du froid. On se méfie également des aoutâts. Ces petites araignées rouges colonisent l’herbe l’été et piquent les parties humides et couvertes (aines, aisselles ou derrière les genoux).

 À lire aussi : Maladie de Lyme : gare aux tiques

 

Moustiques, araignées ou aoûtats, on opte pour un antihistaminique homéopathique, par exemple cinq granules d’Apis Mellifica 9 CH dès que le besoin s’en fait sentir, et particulièrement en fin de journée. Et/ou une goutte d’huile essentielle de lavande aspic (qui est aussi anti-infectieuse) directement sur la piqûre.

 À lire aussi : Les répulsifs anti-insectes

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL