PROCRASTINER

La procrastination est-elle un si vilain défaut ?

23 mars 2017
Les procrastinateurs sont souvent mal perçus, jugés fainéants, immatures et inadaptés. Mais, et si c’étaient eux qui avaient raison, et que la procrastination était la solution pour éviter la pression ?

 

Le terme de procrastination vient du latin pro, qui signifie en avant et crastinus, du lendemain. La procrastination, c’est donc l’art de remettre au lendemain ce que l’on pourrait faire aujourd’hui.

 

Les raisons de la procrastination

 C’est le cas typique des personnes qui empilent leurs factures, en attendant le dernier moment pour les payer, de celles qui décalent toujours au lendemain – voire au surlendemain – les tâches les plus pénibles (appeler le banquier ou sa belle-mère, faire le ménage, sortir la poubelle…).

Très souvent, cette attitude est vue sous l’angle négatif. Certains psys qui se sont penchés sur le sujet affirment même que c’est une preuve de manque d’estime de soi, un signe d’anxiété et d’impulsivité. Comme si le procrastineur était incapable de réfréner ses désirs profonds de ne pas faire certaines choses qu’ils jugent désagréables. Bref, une preuve d’immaturité et d’inadaptation dans une société où tout va vite… Mais il paraît pertinent de se poser la question : et si c’était tout le contraire ?

 À lire aussi : Vous êtes plutôt précrastination ou procrastination ?

 

Procrastiner, c’est bon pour la santé

La procrastination peut aussi être vue sous un jour positif. En effet, le procrastinateur est souvent vu comme une personne qui ne fait rien (puisqu’elle remet tout au lendemain). Dans la réalité, c’est souvent une personne très occupée qui fait plein de choses à la fois. On constate même souvent chez elle une frénésie d’activités, qu’elle effectue avec un grand enthousiasme. La différence avec les autres personnes – les non procrastinatrices, à ne pas confondre avec les préscratinateurs – c’est qu’elle fait toute la journée des choses qui lui plaisent, puisqu’elle a remis au lendemain les choses qui ne lui plaisent pas. En clair, le procrastinateur sait prioriser. Et dans ses critères de priorité, il met son plaisir, son épanouissement, et pas les corvées ou les obligations. Vue sous cet angle, la procrastination a tout bon !

La procrastination est également un moyen de reprendre le contrôle de sa vie. Ce n’est pas l’extérieur qui vous impose de faire les choses, c’est vous qui choisissez de les faire, ou de ne pas les faire. À une époque où tout le monde parle d’épanouissement personnel et de bonheur, c’est peut-être la clé pour ne pas se laisser avaler tout cru par le système !

 

Procrastiner, la clé de l’efficacité !

Si vous ne faites pas les choses maintenant, c’est parce que vous ne les sentez pas. Or, on le sait aujourd’hui, l’intuition est l’une des clés de la réussite. Écouter ce que dit votre corps et votre cœur, c’est important !

Remettre les choses au lendemain permet aussi d’avoir plus de recul sur la situation, de ne pas agir dans la précipitation et sans réflexion. On connaît tous les vertus de la petite pause – ou de la bonne nuit de sommeil – qui permet d’avoir les idées plus claires. Alors plus d’hésitation : vous finirez votre travail demain. Il est temps de sortir ou d’aller vous coucher !

 À lire aussi : Apprenez à tirer parti de votre intuition

 

Alix Lefief

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais