OKEO SANTE
Prévenir la myopie chez les enfants, c’est possible

Prévenir la myopie chez les enfants, c’est possible

13 septembre 2018
Après les générations Y, Z et compagnie, nos enfants seront-ils la génération taupes ? Une récente étude montre que près de la moitié des moins de 18 ans sont atteints de myopie en France ! Pourtant, la myopie n’est pas forcément une fatalité si on adopte quelques réflexes de prévention simples. On zoome – sans lunettes – sur le mode d’emploi pour garder les yeux de nos enfants en pleine santé.

 

Depuis les années 1990, les ophtalmologues constatent une augmentation constante du nombre de myopes. Si la courbe de prévalence de la myopie ne s’inverse pas, on estime que près d’un humain sur deux – oui, tout de même – sera myope en 2050, soit deux fois plus qu’en 20001 ! Ouille ! En France, la myopie touche désormais environ 40% des 12-54 ans, contre seulement 20% dans les années 70. Re-ouille ! Que dire des pays asiatiques, où la prévalence de la myopie a bondi de 26% dans les années 70… à 90% aujourd’hui. Et les premiers concernés sont les enfants et les adolescents.

 

Définition de la myopie

La myopie correspond à une vision floue de loin. Les enseignants repèrent souvent les enfants ayant besoin de lunettes à leur nez plissé et leurs difficultés à déchiffrer ce qui est écrit au tableau. Ce trouble de la vision est provoqué par une déformation de l’œil, trop long, entraînant la formation de l’image en avant de la rétine et non sur la rétine.

 

Le « Myopa boom » : près d’un ado sur deux atteint de myopie

L’étude de vaste envergure menée depuis 20162 par le CHU de Poitiers et le groupe Krys a divulgué ses premiers résultats, qui ont de quoi donner la berlue. 27% des enfants de 0 à 18 ans souffrent de myopie, un chiffre qui grimpe jusqu’à 44% pour ceux âgés de 18 ans. Ça en fait, des paires de lunettes sur les bancs de l’école… A tel point que les spécialistes n’hésitent plus à parler de « Myopia Boom ».

 

Le manque de lumière naturelle en cause dans l’augmentation de la myopie

La myopie est souvent héréditaire, mais peut aussi être provoquée par certains comportements et facteurs environnementaux. Les ophtalmologues pointent du doigt un manque de lumière naturelle chez les enfants d’aujourd’hui. On a en effet réussi à démontrer que l’exposition à la lumière du jour au cours de la croissance du globe oculaire peut corriger – partiellement – une croissance anormale. Autrement dit, enrayer l’apparition d’une myopie. Et pourquoi les enfants passent-ils moins de temps à l’extérieur ? Parce qu’ils en passent beaucoup devant les écrans en vision rapprochée, et ceci dès leur plus jeune âge, malgré les nombreux messages de prévention adressés aux parents. Rappelons que l’usage intensif d’écrans déforme le cristallin, provoquant une myopie comportementale.

 À lire aussi : Lumière bleue, attention danger pour mes yeux

 

Signe des temps, la Chine a annoncé fin août vouloir limiter le nombre de jeux vidéo disponibles en ligne afin de prévenir la myopie, et envisage même de voter des mesures visant à limiter le nombre d’heures de jeu des enfants.

Les bons réflexes de prévention de la myopie

Vous l’aurez compris, il est essentiel de limiter le temps passé devant les écrans par nos chers bambins, en appliquant la règle du 3-6-9-12. Aucun écran avant 3 ans, pas de console avant 6 ans, pas d’internet seul avant 9 ans et pas de réseaux sociaux avant 12 ans. En grandissant, apprenez-leur à faire des pauses loin de l’écran toutes les vingt minutes pour reposer leurs yeux.

 À lire aussi :Comment stimuler la vision de bébé de 0 à 1 an ?

 

Encouragez aussi vos enfants à passer un maximum de temps à l’extérieur. Ils en profiteront pour bouger, courir, jouer, et faire le plein de lumière du jour, bénéfique pour leur organisme et leurs yeux. Une étude européenne3 a démontré que passer au moins 40 minutes par jour à l’extérieur réduisait le risque d’apparition de la myopie, grâce à l’effet protecteur de la lumière naturelle.

 

Les différentes techniques de correction de la myopie

Trop tard, la myopie est déjà installée chez vos enfants ? Des lunettes adaptées à leur vue corrigeront sans problème ce trouble, et de nouvelles techniques permettent même de s’en passer.

L’orthokératologie

L’orthokératologie peut être utilisée chez les enfants dans les cas de myopie faible, et a montré son efficacité pour ralentir l’apparition de la myopie. Kézaco ? On porte des lentilles rigides la nuit afin d’aplatir la cornée et corriger ainsi la myopie. L’effet est optimal au réveil, et s’atténue progressivement dans la journée. En raison du risque d’infection et d’ulcération de la cornée, l’orthokératologie est envisagée pour certains profils de patients seulement. Cette technique n’est à ce jour pas prise en charge par l’Assurance Maladie.

L’opération au laser de la cornée

L’opération de la myopie au laser consiste à modifier la forme de la cornée afin de corriger le trouble de la vision. Dans le cas d’une myopie simple – sans astigmatisme, la courbure de la cornée sera aplatie au centre par les tirs de laser. Plus la myopie est forte, et plus le laser devra creuser la cornée. Cette opération n’est possible qu’une fois que la vue est stabilisée depuis au moins deux ans, et réservée à de très rares exceptions chez les enfants. Cette technique, encore assez coûteuse, n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie.

Bientôt des gouttes pour soigner la myopie ?

Des scientifiques israéliens ont mis au point des gouttes oculaires qui seraient capables de réparer la cornée des myopes et des hypermétropes, selon des informations relayées par le quotidien Ouest France. Pendant deux ans, ils ont expérimenté l’effet de ces « nanodrops » sur des cochons atteints de myopie et d’hypermétropie, et ont constaté une nette amélioration de leur vue. Des tests doivent être prochainement conduits sur des humains : une affaire à suivre de près, qui pourrait révolutionner le quotidien des porteurs de lunettes !

 À lire aussi : Santé visuelle, ayez l’œil !

 

1 – Global Prevalence of Myopia & high myopia and temporal trends from 2000 through 2050. Ophtalmology. Mai 2016, Vol 123, issue 5, pages 1036 – 1042.

2 – Etude réalisée en partenariat par le CHU de Poitiers et Krys Group, juin 2018.

3 – Association Between Myopia, Ultraviolet B Radiation Exposure, Serum Vitamin D Concentrations, and Genetic Polymorphisms in Vitamin D Metabolic Pathways in a Multicountry European Study. Janvier 2017. Katie M. Williams, FRCOphth1,2; Graham C. G. Bentham, MA3; Ian S. Young, MD4; et al

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…

Pour une peau hydratée et protégée !

Visage

Pour une peau hydratée et protégée !

Il devient indispensable !

Pour une rentrée dynamique et sereine

Compléments alimentaires

Pour une rentrée dynamique et sereine

Les compléments alimentaires vous accompagnent

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

DEFENCIA