Prévenir l’entorse au genou du ski

Prévenir l’entorse au genou du ski

19 décembre 2019

« Je pars faire du ski et je redoute une entorse d’un genou. Comment la prévenir et la prendre en charge pour éviter les complications ? » Bruno 25 ans.

 

Les entorses du genou représentent près d’un tiers des accidents de ski alpin. Bien traitées, elles ne donnent pas de séquelles importantes mais des complications tardives sont possibles.

Pour prévenir au mieux les entorses du genou il est essentiel de se préparer deux mois avant le départ pour arriver en forme à la montagne. L’absence d’entraînement physique est un facteur aggravant très fréquent. Il faut aussi avoir un bon équipement, surtout choisir les bonnes chaussures et faire contrôler le réglage des fixations auprès d’un professionnel : un mauvais réglage serait responsable de 40% des entorses du genou.

Les premiers gestes

Douleurs, craquement, sensation de déboîtement et d’instabilité, gonflement et impossibilité de poser le pied par terre sont des symptômes d’entorse du genou. Les signes ne sont pas toujours tous présents : le genou peut ne pas gonfler et la douleur n’est pas proportionnelle à la gravité de l’entorse. Si elle est bénigne, quelques mesures permettent un soulagement immédiat et empêchent la lésion de s’aggraver. Elles reposent sur l’arrêt immédiat de l’activité, la mise au repos du genou en évitant tout appui sur la jambe concernée, l’application de glace pour diminuer l’inflammation, la pose d’un bandage sans trop serrer et une surélévation de la jambe si le genou a tendance à gonfler. Pour soulager la douleur, il est conseillé de prendre des antalgiques ou des anti-inflammatoires (paracétamol ou l’ibuprofène) en respectant les doses et l’intervalle minimum entre deux prises.

  À lire aussi : Entorses et tendinites, quelles différences ?

 

Traumatologie et rééducation

Si la gêne est modérée (absence de sensation d’instabilité ou de déboîtement), le traitement en ambulatoire peut s’accompagner de la mise en place d’une attelle amovible en extension pendant la phase aigüe, pour une durée de dix jours environ. Un plâtre est généralement inutile. L’immobilisation doit être de très courte durée, juste contre la douleur. En cas d’immobilisation prolongée, il se produit souvent un enraidissement temporaire et il est nécessaire de prévenir la thrombose. La gravité de l’entorse dépend des ligaments atteints et de la nature des lésions. Dans les cas les plus sévères, elle est prise en charge en traumatologie le jour même. Quand la guérison de l’entorse est incomplète, il persiste une raideur (avec perte de quelques degrés de flexion ou d’extension du genou) ou une instabilité qui, à long terme, favorise des micromouvements anormaux, l’usure du cartilage et l’apparition d’une arthrose. Il faut commencer la rééducation dès que possible chez un kinésithérapeute avec étirement et renforcement musculaire, entretien des amplitudes articulaires, travail proprioceptif. Négliger l’étape de la rééducation limite la récupération et augmente le risque de récidive.

  À lire aussi : L’importance d’avoir de l’équilibre

 

Le recours aux orthèses

Les genouillères et les orthèses ont plusieurs effets thérapeutiques qui vont de la diminution de la douleur (antalgie) à la cicatrisation du/des ligament(s). Les orthèses de genou articulées s’adressent aux entorses les plus graves : les ligaments mis au repos ne sont plus soumis à des contraintes mécaniques excessives engendrées par la marche ou par des faux mouvements. Les genouillères sécurisent l’articulation, augmentent la vigilance, améliorent les sensations et le rendement musculaire en cas d’atteinte traumatique. Le port d’une genouillère facilite une reprise précoce des activités physiques en toute sécurité.

  À lire aussi : Comment choisir le bon anti douleur au bon moment ?

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Twist and shine

Corps

Twist and shine

100 % paillettes

L’ostéopathie au féminin

Autres

L’ostéopathie au féminin

Si j’avais su !

La cure de bonne humeur

Compléments alimentaires

La cure de bonne humeur

Un allié de la bonne humeur

Le poids du microbiote

Transit et digestion

Le poids du microbiote

Comment le microbiote intestinal influe sur le poids ?