MANGER MOINS SALÉ

Pourquoi et comment manger moins salé ?

18 mai 2017
Pour lutter contre la rétention d’eau, l’hypertension, l’ostéoporose, manger moins salé est essentiel ! Zoom sur les alternatives au sel blanc qui salent quand même.

 

Chiffre

Chiffre

6.5 grammes, c’est la quantité quotidienne à ne pas dépasser pour les femmes et les enfants, contre 8 grammes pour les hommes. Environ 6.7 grammes sont déjà présents dans les aliments consommés chaque jour.
Source : Agence Nationale de sécurité sanitaire (ANSES)
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme depuis plusieurs années : le sel est nécessaire au fonctionnement de l’organisme, mais nous en mangeons (beaucoup) trop. La plupart des gens en consomment 9 à 12 grammes par jour en moyenne, soit deux fois l’apport maximum recommandé.
Déjà présent dans les aliments que nous consommons, l’excès de sel provient du salage des plats par les consommateurs et / ou les industriels. Le problème ? Augmenter le risque de développer de l’hypertension artérielle, les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux, favoriser le risque de cancer de l’estomac, sans oublier la rétention d’eau ou l’ostéoporose. Alors comment échapper à cette addition salée sans renoncer au goût du sel ? Remplacer le sel blanc par des alternatives tout aussi savoureuses, et plus équilibrées pour l’organisme.

 

Le gomasio, ce sel sans sel venu du Japon

Originaire du Japon, le gomasio se compose de sel marin non raffiné (environ 10%) mélangé à des graines de sésame grillées puis broyées (90%). Une simple cuillérée à café donne un goût salé et parfumé à la noisette, tout en enrichissant notre assiette en vitamine B, protéines et minéraux (calcium, magnésium). En bonus, cette association du sel avec un végétal accélère son assimilation, et limite ainsi le stockage dans l’organisme et la rétention d’eau. On gage que vous y serez très vite accroc.

 

Le sel allégé en sodium

Ce sel, aussi appelé « hyposodé », contient jusqu’à 75% de sodium en moins que le sel blanc classique, et a un goût identique. En associant du chlorure de sodium, du chlorure de potassium et d’autres minéraux en petites quantités (magnésium, calcium), il permet de réduire son apport en sodium sans modifier le goût de ses aliments. Il se présente sous forme liquide, un peu déroutante lorsqu’on est habitué à la poudre, mais très facile à doser lorsqu’on cuisine.

 

Les algues à la rescousse de nos assiettes

« Tu me passes l’algue, s’il te plaît ? » pourrait bien devenir une expression consacrée. Naturellement salées, les algues sont une excellente alternative au sel blanc. Utilisées déshydratées, les algues comme la nori, le wakamé, la laitue de mer ou la dulse s’utilisent en cuisine comme des fines herbes, en ajoutant quelques pincées dans vos plats chauds et froids. En plus de leur goût relevé, elles sont très riches en vitamines, fibres, sels minéraux et oligo-éléments.

 

Le sel de substitution

Ce substitut, obtenu chimiquement, contient du chlorure de potassium, additionné d’exhausteurs de goût, d’acidifiants et des antiagglomérants indispensables à sa texture et sa conservation. Le sodium est donc remplacé par le potassium. Si son goût est identique au sel classique, il s’en différencie par sa texture très fine. Il est recommandé aux personnes souffrant d’hypertension ou de cardiopathie, sur avis médical uniquement, car attention, des apports insuffisants en sodium et excessifs en potassium peuvent avoir des effets néfastes sur les personnes en bonne santé. Vous le trouverez en pharmarcie et parapharmacie.

 À lire aussi : Hypertension, comment la prendre en charge ?

 

Le sel de légumes

Ce mélange, qui contient environ 25% de sodium en moins que le sel classique, est recommandé pour ceux qui veulent diminuer leur consommation quotidienne sans éliminer le sel de leur assiette. Il se compose de sel marin et d’un mélange de légumes et d’herbes aromatiques séchées (céleri, poireau, oignon, etc…). Son goût original relève de manière intéressante tout type de plat.

 À lire aussi : Les épices pour stimuler papilles et santé

 

Clémentine Garnier

Sur le même sujet

GATEAU CITRON

Gâteau citron vert et poudre de thé matcha

Le matcha, thé vert japonais, est un superaliment !

Tartines de chèvre frais, avocat, tomates cerises :

Tartines de chèvre frais, avocat, tomates cerises

Délicieuses pour l’apéritif ou un déjeuner léger !

Ceviche de cabillaud au citron vert et aux algues :

Ceviche de cabillaud au citron vert et aux algues

Les délicieux « légumes de la mer » possèdent une foule de vertus…

Mettez des superaliments au menu !

Mettez des superaliments au menu !

Apprenez à les cuisiner !

Produits & Livres

VITAFLOR

Offrez un cocon à votre peau

Pour toute la famille.

QUINTON

Prenez un bol d’eau de mer pour résister à la fatigue

Une cure à base d’eau de mer élaborée par le biologiste René Quinton.

Gamme anti-âge Rides et Fermeté – Laboratoires Patyka

Soyez ferme (et bio) avec les signes de l’âge

Ravivez la jeunesse de votre peau !

AVENE

Coup de frais annoncé sur votre beauté

Éclat et fraîcheur en une seule application.