THALASSEO THERMES
Pourquoi cancer = crabe ?

Pourquoi cancer = crabe ?

06 mars 2016
Si le crabe n’a jamais donné le cancer, l’un et l’autre sont intimement liés depuis très longtemps.  L’étymologie n’y est pas pour rien, mais les liens ne s’arrêtent pas là.

 

Côté étymologie et/ou histoire des mots, tournons-nous vers ceux qui savent. Alain Rey est l’un d’eux, un linguiste et un lexicographe hors pair, même. Voilà ce qu’on apprend en feuilletant son Dictionnaire historique de la langue française : cancer, en français donc, est un nom masculin qui vient du latin cancer, cancri (qui signifie, cancre, chancre et crabe). Ce cancer est également la traduction du grec karkinos : « crabe », « chancre », mais encore « pinces » ou « paire de compas ». Voilà qui commence à faire résonner nos deux mots. Petit zoom sur le cancre (né au XIVe siècle) : ne serait-il pas celui qui désigne un mauvais élève dans l’argot et ce en référence à la démarche lente et difficile du crabe ? Et le chancre ? Dans une langue un peu fleurie, il désigne le gros mangeur insatiable qui pourrait faire penser à l’ulcération cutanée qui dévore la peau… et qui, elle, nous ramène bien plus tôt. Tournons-nous vers la Grèce antique.

 

Quand Hippocrate parle de tumeur et de crabe

Une hypothèse* (partagée) voudrait que ce soit Hippocrate (460-370 avant J.-C.) qui, le premier, eut comparé le cancer à un crabe, par analogie à l’aspect des tumeurs du sein avec cet animal : il explique que la tumeur est centrée par une formation arrondie entourée de prolongements en rayons semblables aux pattes d’un crabe.
Cette comparaison est reprise ultérieurement par Galien (130-200 après J.-C.) qui dans un traité des tumeurs décrit avec beaucoup de précision le cancer du sein : « Maintes fois, nous avons vu aux mamelles une tumeur exactement semblable à un crabe. En effet, de même que chez cet animal il existe des pattes des deux côtés du corps, de même, dans cette affection, les veines étendues sur cette tumeur contre nature présentent une forme semblable à celle d’un crabe. » (Galien in Méthode thérapeutique à Glaucon, livre II)
Donc, le rapprochement de ces deux mots poursuit son chemin. Galien, on vient de le voir, mais également Henri de Mondeville puis Ambroise Paré (1509-1590) le justifient par l’aspect d’une tumeur qui présente une masse centrale d’où rayonnent des veines gonflées ou des ramifications, comme des pattes, par l’adhérence de la tumeur qui s’accroche aux tissus voisins, comme avec des pinces. Crabe, cancer ; cancer, crabe…

 

Quand la mythologie crée la constellation du cancer avec un crabe

Et quid du signe du zodiaque et de cette constellation ?  C’est plutôt vers la mythologie qu’il faut se tourner cette fois. L’hydre de Lerne, décapitée par Hercule, avait reçu l’aide d’un crabe qui avait mordu le héros. Furieux, Hercule écrasa le crabe, mais Poséidon le ressuscita et Héra le plaça parmi les astres pour briller éternellement.
D’autres Grecs connaissaient cette constellation sous le nom, non pas de Crabe, mais de Porte des hommes, là d’où venaient les âmes pour pénétrer les corps à la naissance et incarner alors les nouveaux nés. Une lecture plus douce et poétique…

* Hypothèse lue notamment sur le site du centre régional de lutte contre le cancer, le Centre Paul Strauss.

Juliette Legros

Le choix de la rédac

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…