Posséder un furet : les règles à respecter

Posséder un furet : les règles à respecter

26 février 2021
Comme le chat et le chien, le furet est, aux yeux de la loi, considéré comme un carnivore domestique. À ce titre, les règles d’identification et de vaccination sont similaires.

 

Autrefois utilisé à la chasse, l’animal est devenu un animal de compagnie très apprécié. Il y aurait environ 50 000 furets en France.

Tatouage ou puce

L’identification du furet est obligatoire. Deux types d’identification sont tolérés : le tatouage à l’encre et la pose d’une puce électronique. Compte tenu de la petite taille du furet, la seconde solution est évidemment la plus pratique. Ce dispositif est en fait un transpondeur, qui contient la puce, porteuse du numéro d’identification, un condensateur permettant de l’activer et une minuscule antenne qui capte le signal envoyé par un lecteur spécial… Le tout est logé dans l’équivalent d’un grain de riz allongé ! Contrairement au tatouage, la puce reste lisible pendant toute la vie de l’animal et la falsification est impossible.

 À lire aussi : Protéger son furet

 

Le transpondeur est implanté sous la peau par le vétérinaire, à côté de la veine jugulaire gauche. Comme la peau du furet est épaisse, une petite incision est parfois nécessaire. L’animal sera alors tranquillisé et une anesthésie locale rendra l’opération indolore. Une fois la puce posée, le furet est inscrit au fichier national d’identification des carnivores domestiques (I-Cad). En cas de changement d’adresse, de propriétaire ou de perte du furet, il est nécessaire d’actualiser la situation sur le site (www.i-cad.fr).

 À lire aussi : Quand les rats protègent l’homme

 

La vaccination

Le furet est très réceptif à la maladie de Carré. S’il est contaminé, il risque de mourir rapidement après l’apparition des symptômes (fièvre, éruptions cutanées, troubles digestifs et respiratoires…). Il est donc fortement conseillé de le faire vacciner, surtout s’il vit avec des congénères ou des chiens. Un jeune furet peut être vacciné dès l’âge de 8 semaines ; la vaccination s’effectue en deux ou trois injections espacées de trois à quatre semaines, la dernière devant être faite après l’âge de 14 semaines. Il est également obligatoire de faire vacciner son furet contre la rage quand on souhaite l’emmener à l’étranger. Le vaccin peut être administré dès l’âge de 12 semaines mais la vaccination ne sera légalement valide que 21 jours après la date de la première injection.

 À lire aussi : L’identification : utile et nécessaire !

 

Pour tous ces vaccins, un rappel devra toujours être effectué la première année. Ensuite, la date des rappels dépend du type de vaccin utilisé : certains confèrent une immunité maximale de trois ans. Une visite annuelle chez le vétérinaire reste nécessaire pour vérifier que le furet est en bonne santé.

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL