Les plantes et l’activité sexuelle des chattes

Les plantes et l’activité sexuelle des chattes

17 juin 2022
Sans revendiquer de propriétés contraceptives, des spécialités phytothérapeutiques sont cependant indiquées pour calmer les ardeurs félines lors des chaleurs. Racine de nénuphar, armoise, avoine…

 

Chez la chatte, l’ovulation est provoquée : elle se produit de 24 à 30 heures après l’accouplement et les chaleurs cessent alors rapidement. Si la chatte n’est pas saillie, l’ovulation ne se produit pas et un nouveau cycle de chaleurs peut démarrer très rapidement. Ainsi, selon les races et les tempéraments individuels, une chatte non stérilisée qui ne s’accouple pas présente de une à dix périodes de chaleurs par an. Les siamoises sont réputées pour être sexuellement très actives et très bruyantes pendant ces chaleurs, alors que les persanes, aux cycles plus espacés, se montrent plus « réservées ». Chaque période de chaleurs dure en général une quinzaine de jours et, chez certaines chattes, les cycles se reproduisent à intervalles très variables, allant de sept jours à quelques mois.

 À lire aussi : Chats : les bénéfices de la stérilisation

 

Anaphrodisiaques végétaux

Si vous planifiez de faire reproduire votre chatte plus tard et que vous cherchez entretemps à contrôler son comportement sexuel et son agitation pendant les chaleurs, certains produits à base de plantes se révèlent intéressants. L’objectif majeur est d’éviter de recourir à des contraceptifs hormonaux, toujours dangereux pour la santé de l’animal, surtout s’ils doivent être administrés plusieurs fois de suite. En général, la composition des produits « anaphrodisiaques » pour chats inclut une ou plusieurs des plantes suivantes.

– La racine de nénuphar a des propriétés sédatives qui luttent contre l’excitation sexuelle. C’est aussi le cas du houblon et de la passiflore. Ces trois plantes peuvent exercer un effet calmant sur les chattes en chaleur et leur effet serait encore plus net lorsqu’elles sont associées.

– L’armoise agit comme régulateur des cycles hormonaux, de même que la sauge, connue pour son action œstrogénique.

– L’avoine est une céréale qui exercerait des effets calmants sur le système nerveux et permettrait de réguler l’appétit des chattes en chaleur.

– Un effet contraceptif a parfois été associé aux extraits de fleurs et de graines de carotte sauvage.

 À lire aussi : Ne pas déranger un chat qui dort

 

Au gré des cycles et des saisons

Les produits de phytothérapie visant à calmer les chattes peuvent facilement être ajoutés dans la nourriture. Idéalement, le traitement doit commencer environ une semaine avant le début des chaleurs et administré pendant toute leur durée. La fréquence et la durée des chaleurs varient certes d’une chatte à l’autre mais aussi suivant la saison. La période la plus « chaude » s’étend de janvier à septembre et présente deux pics : le plus net se produit au début du printemps, en février-mars, et le second en mai. Chez certaines chattes très « ardentes », les cycles peuvent se succéder toute l’année !

 À lire aussi : Comment atténuer l’odeur d’urine de mon chat ?

 

Solution chirurgicale

Solution chirurgicale

Si vous souhaitez supprimer définitivement les signes de chaleurs chez votre chatte (et éviter qu’elle ne soit fécondée lors d’une fugue), la solution chirurgicale est de loin la meilleure. L’ablation des ovaires (ovariectomie) peut être réalisée dès avant la puberté, à l’âge de 4 à 6 mois.

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL