Les plantes qui vous font de belles jambes

Les plantes qui vous font de belles jambes

17 juin 2022
Certaines plantes, utilisées sous des formes concentrées dans des compléments alimentaires et des gels, ont des propriétés veinotoniques appréciables, notamment par temps chaud.

 

Le sang oxygéné par le cœur et envoyé aux organes, jusque dans les pieds, doit ensuite remonter pour être à nouveau régénéré. Les valvules fixées sur les parois des veines l’empêchent de redescendre et le propulsent vers le haut. Tant que les veines et les valvules sont en bon état, le retour veineux se fait bien. Avec les années, les veines se distendent, deviennent plus ou moins perméables et les valvules jouent moins bien leur rôle. A plus forte raison si l’on a un terrain héréditaire à varices, une profession obligeant à rester debout ou assis, un mode de vie sédentaire ou en cas de grossesse. Résultat : le sang a tendance à stagner dans les veines, des liquides (de l’eau surtout) s’échappent des vaisseaux sanguins et s’accumulent sous la peau. Les chevilles enflent, les jambes deviennent lourdes et font mal, picotements et fourmillements se font sentir. En été, avec la chaleur, c’est pire, et les chaussettes, bas ou collants de contention (ou de compression), certes efficaces et aujourd’hui esthétiques, sont plus difficiles à supporter qu’en hiver. Certaines plantes connues depuis des siècles pour leurs effets bienfaisants sur la circulation sanguine, rendent alors bien service.

 À lire aussi : DOSSIER – Les médecines douces au service des jambes lourdes

 

Vigne rouge, fragon…

On peut en faire des infusions comme autrefois ou retrouver leur action protectrice et stimulante sur les veines et les petits vaisseaux, en plus concentrée, dans des compléments alimentaires ou des gels à appliquer sur les jambes :

– L’écorce et les graines de marronnier d’Inde renferment, outre des flavonoïdes aux propriétés vasorégulatrices, des substances – notamment l’esculoside – qui renforcent la résistance des vaisseaux sanguins et réduisent leur perméabilité, donc l’œdème.

– Les feuilles de vigne rouge contiennent, outre des antioxydants, flavonoïdes et resvératrol, une grande quantité d’anthocyanes qui augmentent l’action anti-œdémateuse et facilitent le retour vers le cœur du sang accumulé dans les jambes et les chevilles.

– Le rhizome de fragon, un arbuste du maquis méditerranéen surnommé petit-houx, est également riche en flavonoïdes et agit sur l’élasticité des veines.

Ces plantes sont souvent associées à d’autres pour combiner leurs effets : mélilot, cassis, hamamélis, pin maritime, myrtille… Quelques exemples : Activ’Jambes (New Nordic) et Phytostandard® Mélilot / Vigne rouge (Pileje) en comprimés, Arkogélules® BIO Hamamélis (Arkopharma), Mélilot SIPF (suspensions intégrales de plantes fraîches) bio (Synergia), Naturactive Circulation en sticks fluides (Pierre-Fabre), Ruscoven Plus Gélules et Ruscoven Gel (Aboca).

 À lire aussi : Une cure thermale en « phlébologie » pour améliorer sa circulation sanguine
Conseils de pharmacien

Conseils de pharmacien

Comme les crises hémorroïdaires sont aussi un problème de veines dilatées et douloureuses, les produits vendus en pharmacie pour décongestionner et soulager les hémorroïdes sont à base des mêmes plantes que celles conseillées pour la circulation veineuse et les jambes lourdes : marron d’Inde, fragon, vigne rouge et hamamélis en tête. Mais certains ont des présentations spécifiques : pommade rectale ou monodoses de gel à canules.

 

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL