Le « pied d’athlète », une mycose courante

Le « pied d’athlète », une mycose courante

03 décembre 2021
« J’ai constaté des plaies fissurées entre mes orteils… », Thomas, 29 ans.

 

Vous souffrez sans doute d’une mycose (ou dermatophytose), appelée souvent « pied d’athlète ». Elle se manifeste par des démangeaisons et des fissures plus ou moins profondes. Elle est favorisée par la fréquentation de lieux chauds et humides (piscine, sauna, vestiaire), la macération et la transpiration dans des chaussures fermées ou en tissu synthétique. Elle est très répandue chez les sportifs et les personnes portant les mêmes baskets tous les jours.

 À lire aussi : Les mycoses cutanées

 

Traiter rapidement

Les mycoses (ou infections fongiques) sont très mal vécues car elles sont contagieuses, durent longtemps et récidivent souvent. Le principal risque est la pénétration de germes à l’origine de complications infectieuses. Non traitée, la mycose peut s’étendre à tout le pied, voire aux ongles, il faut la traiter sans délai. Les médicaments sont appelés antifongiques. En pratique, les formes locales sont suffisantes en cas de mycoses bénignes non surinfectées. Le topique s’applique sur une lésion propre et sèche. Il existe une présentation monodose, sous forme de solution filmogène. Elle agit comme un réservoir actif pendant plusieurs jours.

 À lire aussi : Prendre soin des pieds abimés

 

Aller au bout du traitement

Les antimycosiques locaux ne tuent pas les champignons, ils se contentent d’en ralentir la progression. Il ne faut pas se décourager et abandonner le traitement, même s’il est contraignant et long. Il doit être poursuivi sur plusieurs semaines et au-delà de l’amélioration. Il convient aussi de traiter les autres foyers (plantes des pieds…). Un antifongique en poudre doit aussi être appliqué dans les chaussettes et les chaussures, sans oublier les chaussons d’intérieur.

 À lire aussi : Comment soigner un cor douloureux

 

Précautions anti-contamination

Parallèlement, pour éviter les récidives et les complications, il faut respecter une hygiène rigoureuse : sécher soigneusement les espaces entre les orteils après la toilette ; changer tous les jours de chaussettes (les choisir en coton et supportant les lavages à 60 °C) et de chaussures (en cuir ou aérées de préférence). Pour ne pas contaminer l’entourage, il est déconseillé de marcher pieds nus ou d’échanger son linge de toilette ou ses chaussures. Si on utilise un tapis de bains, privilégier ceux en coton et le laver après chaque usage à plus de 60 °C ou le décontaminer avec une poudre antifongique. Il est recommandé de passer régulièrement l’aspirateur pour éliminer les squames et de laver souvent la douche et les sols carrelés à l’eau de Javel.

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL