Personnes âgées : quelles aides pour le maintien à domicile ?

Personnes âgées : quelles aides pour le maintien à domicile ?

13 octobre 2016

« Je voudrais avoir recours au maintien à domicile (MAD) pour ma mère de 88 ans handicapée qui vit seule. Je voudrais en savoir plus sur SAD et HAD. » Fabien, 55 ans, Marseille.

 

Le MAD, pour maintien à domicile, est un service qui s’adresse majoritairement aux personnes âgées qui se trouvent dans l’incapacité d’accomplir certaines tâches de la vie courante, mais désirant rester chez elles dans les meilleures conditions possibles, solution préférée des seniors. Elle se traduit par un accompagnement et une présence régulière d’équipes spécialement formées.

De nombreux services à domicile

Le MAD comporte de nombreuses prestations : vente et location de matériel d’aide à la vie (lit, fauteuil roulant, déambulateur…), mise à disposition de matériel à usage médical et prestations techniques (oxygénothérapie, perfusions, nutrition…), aides à domicile pour les personnes en situation fragilisée (maladie, dépendance, handicap…), ou pour la vie pratique (aide-ménagères). Le coût est individualisé par acte et par produit. Le financement est assuré par des caisses de retraite ou des aides sociales en fonction des revenus des personnes aidées.

L’hospitalisation à domicile (HAD)

Les structures d’HAD sont des établissements d’hospitalisation mais sans hébergement à l’hôpital. Elles permettent aux patients de retrouver leur domicile tout en bénéficiant de soins médicaux et paramédicaux comparables en nombre et en intensité à ceux prodigués dans le cadre d’une hospitalisation traditionnelle. L’admission en HAD est obligatoirement soumise à prescription médicale et doit recueillir l’accord explicite du patient ou de son représentant, ainsi que du médecin traitant. Elle s’adresse à des patients dont l’état ne justifie pas le maintien dans une structure hospitalière.

Les services de soins à domicile (SAD)

Les SAD ou services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) assurent aux personnes âgées et/ou dépendantes, sur prescription médicale, les soins d’hygiène générale et les soins nécessaires à l’accomplissement des actes essentiels de la vie. Ces structures ne fournissent ni matériel ni médicament. Le patient garde le libre choix de son médecin, de son pharmacien et de son fournisseur de matériel.

Accompagnement et compétence

Le choix fait de rester chez soi, l’accompagnement doit être global. La compétence des sociétés prestataires et des pharmaciens impliqués est un atout vital. En cas de handicap, des travaux d’aménagement, d’amélioration ou d’adaptation dans la maison peuvent être nécessaires.

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais