patchs chauffants

Patchs chauffants : mode d’emploi et préconisations

08 décembre 2016

« Comment agissent et s’utilisent les patchs chauffants ? » Vanessa, 38 ans, Paris.

 

Torticolis, courbatures, contracture musculaire, douleur cervicale, douleur dans le bas du dos type lumbago, les patchs diffuseurs de chaleur peuvent efficacement soulager une douleur musculaire de faible intensité. Ils s’utilisent seuls ou en complément d’un traitement anti-inflammatoire, sous réserve de quelques précautions d’utilisation.

Comment fonctionnent-ils ?

Les présentations contenant du fer et du charbon activé diffusent une chaleur produite par la réaction des actifs au contact de la peau. Quant aux patchs qui renferment du capsicum (nom générique du piment), ils activent les récepteurs à la chaleur de la peau et leur pouvoir irritant est plus élevé. La chaleur produite augmente le flux sanguin en dilatant les vaisseaux, ce qui détend les muscles et soulage la douleur.

 À lire également : Comment lutter contre le mal de dos

 

Quelles sont les contre-indications ?

Lors de la vente de patchs chauffants, le pharmacien vous précisera les mises en garde générales. Leur usage est fortement déconseillé en cas d’eczéma ou de psoriasis, de perte de sensibilité (diabète, traitement sédatif…) ou encore de problèmes circulatoires. Il faut s’assurer que le patch n’est pas apposé à proximité d’un point d’injection (cathéter) ou d’un dispositif transdermique (patchs nicotiniques, dérivés nitrés, contraceptifs…). En effet, la chaleur risque d’accélérer la résorption des actifs ou de les dégrader. Enfin, aucune pression (ceinture, bandage) ne doit être appliquée sur les présentations qui diffusent de la chaleur pour éviter tout risque de brûlure. Pour la même raison, il ne faut pas les garder pour dormir.

Patchs chauffants et grossesse ?

De nombreux patchs chauffants contiennent des huiles essentielles, ce qui interdit leur utilisation pendant la grossesse. Il est donc indispensable de demander l’avis de votre pharmacien avant d’acheter un patch pendant cette période, afin d’éviter tout effet indésirable.

Ces patchs permettent de soulager des douleurs musculaires ponctuelles. En cas de persistance de celles-ci ou bien d’aggravation de l’état de santé, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien ou à consulter votre médecin.

 

L’avis des kinés

L’avis des kinés

Les patchs ne doivent pas remplacer une visite chez le médecin, qui prescrira le traitement adapté au type de douleur, et saura déterminer s’il vaut mieux appliquer du froid ou du chaud sur la zone douloureuse. Leur usage doit rester ponctuel, et encourager les personnes souffrant de douleurs à reprendre un programme d’exercices visant à restaurer la mobilité, indispensable dans la réduction des douleurs à terme.

 

 À lire aussi : 10 idées reçues à oublier sur le mal de dos

 

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais