Paradoxale homéopathie

Paradoxale homéopathie

05 septembre 2019

À son propos, un éternel débat : effet placebo ou action en profondeur ? Il tient sans doute à l’originalité et à la complexité de ses principes fondateurs.

 

Inventée au XVIIIe siècle par le Dr Hahnemann, l’homéopathie (du grec ancien homéo : semblable, pathie : souffrance) repose sur les principes de similitude et d’infinitésimalité. La loi de similitude signifie qu’une substance capable de provoquer des symptômes chez un individu sain peut guérir un malade présentant les mêmes symptômes. Autrement dit, ce qui rend malade à forte dose peut guérir à faible dose. « Par exemple, au point de piqûre d’une abeille se forme un œdème, avec une sensation de brûlure, ce que la dilution homéopathique de Apis mellifica calme », explique Monique Quillard, médecin homéopathe, auteur de L’homéopathie, ma petite pharmacie familiale (éd. Solar-Santé).

 

3 000 souches

Chaque médicament homéopathique est préparé à partir d’une souche d’origine végétale, minérale ou animale. Il y en a plus de 3000, la moitié étant des plantes. Pour ne pas être toxiques, ces substances sont diluées dans de l’eau ou de l’alcool et dynamisées selon le principe d’infinitésimalité – lequel fait polémique depuis 200 ans. « La hauteur de dilution pour éviter la toxicité est contestée car on ne comprend pas comment des substances continuent à agir quand elles ne laissent plus de trace dans la préparation, ajoute la spécialiste. C’est toute l’originalité de l’homéopathie, rien à voir avec des potions magiques : la fabrication des médicaments homéopathiques est soumise aux règles du codex pharmaceutique depuis 1965. » Les dilutions s’expriment en CH (C = centième, H = Hahnemann). Ainsi, 9 CH est une préparation diluée 9 fois au centième. Plus les symptômes sont étendus, plus la dilution est élevée, jusqu’à 30 CH.

 

Granules et spécialités

Le plus souvent, les médicaments homéopathiques sont présentés en tubes contenant une seule substance correspondant à un symptôme. À l’intérieur : soit 80 granules, soit des globules formant une unidose. Selon la prescription, la posologie usuelle est de 5 granules par prise à renouveler plusieurs fois par jour, ou d’un tube dose de globules en une fois. Dans les deux cas, à laisser fondre sous la langue. Comprimés, sirops, suppositoires, spray nasal, pommade sont des spécialités associant plusieurs substances avec une indication (toux, hémorroïdes, stress).

L’homéopathie ne soigne pas une maladie mais un individu malade – c’est toute la différence avec l’allopathie. « La prescription est faite en fonction du terrain et du profil du patient, raison pour laquelle deux personnes ayant les mêmes maux ne recevront pas un traitement identique, précise le Dr Quillard. Bien entendu, il y a des limites. Pour que la méthode marche l’organisme doit pouvoir réagir. Ainsi l’homéopathie ne pourra jamais stimuler une thyroïde enlevée ou un pancréas déficient. »

 

Soin de support à l’hôpital

L’homéopathie n’a cessé de se développer ces 30 dernières années en préventif ou en curatif. Elle apporte une réponse complémentaire aux traitements allopathiques, parfois même une vraie alternative, en particulier dans les affections bénignes aiguës ou chroniques récidivantes ORL, dermatologiques, digestives ou psychosomatiques. Du bébé aux plus âgés l’homéopathie n’a pas de contre-indication, toute la famille peut en bénéficier, mais pas seulement. Cette discipline est aujourd’hui entrée à l’hôpital comme soin de support notamment pour soulager la douleur et atténuer les effets secondaires de traitements lourds en cancérologie.

 

Les incontournables en automédication

Les incontournables en automédication

Arnica, bien connu des mamans et des sportifs, LE médicament des douleurs post-traumatiques et des chocs : 5 CH pour éviter hématome ou bosse, à prendre tout de suite après le choc ; 9 CH contre des courbatures ; de 15 à 30 CH contre des douleurs étendues avec traumatisme psychologique.
Nux vomica, un classique des troubles digestifs et des nausées, vomissements après des excès alimentaires.
• Gelsemium ou Ignatia, quand le stress inhibe et s’accompagne d’une boule au ventre, Argentum nitricum quand il excite.
• L52 ou Oscillococcinum, spécialités préventives et curatives des états grippaux.

Les laboratoires homéopathiques référents : Boiron, Lehning, Weleda et une nouvelle marque LG Homéo lancée par les Laboratoires Gilbert.

Dominique Thibaud

Le choix de la rédac

Soigner les troubles urinaires masculins

Autres

Soigner les troubles urinaires masculins

Recourir à des solutions naturelles

Du 2 en 1 pour nos mains

Corps

Du 2 en 1 pour nos mains

Hydratante et antibactérienne

Adieu irritations et rougeurs post épilation

Corps

Adieu irritations et rougeurs post épilation

Pour soulager les sensations d’inconfort

La Petite Française

Dents

La Petite Française

Labellisée Origine France Garantie