Papillomavirus : vacciner nos jeunes, c’est vital

Papillomavirus : vacciner nos jeunes, c’est vital

22 avril 2022
Du 25 au 30 avril, la Semaine européenne de la vaccination offre à la Ligue contre le cancer l’occasion de braquer ses projecteurs sur les dangers oncologiques du papillomavirus. Elle rappelle l’importance de vacciner les jeunes adolescents pour protéger leur vie d’adulte.

 

Pas une année ne passe sans que les papillomavirus humains alourdissent de 6 300 nouveaux cas les statistiques des cancers du col de l’utérus, des muqueuses ORL, de l’anus, de la vulve, du vagin et du pénis. Connue sous l’acronyme HPV et responsable de 2 900 décès annuels en France, cette famille de virus oncogènes et sexuellement transmissibles ne ferait cependant pas tant de dégâts si nos adolescents étaient vaccinés contre elle. Seulement voilà. L’étude publiée ce 22 avril et menée par OpinionWay pour la Ligue contre le cancer montre que 31 % des parents ne sont pas convaincus de l’intérêt de la vaccination HPV pour les filles (une proportion qui monte à 35 % concernant les garçons), voire s’y opposent. Oscillant entre méfiance à l’égard de la fiabilité du vaccin HPV et méconnaissance des dangers à terme des infections causées par les papillomavirus, l’opinion publique peine malheureusement à se laisser convaincre dans notre pays. Il faut pourtant savoir qu’en Suède, une réduction des lésions précancéreuses de 75 % a été observée chez les jeunes filles vaccinées avant l’âge de 17 ans en comparaison avec les non-vaccinées. En Australie, où le vaccin HPV est administré aux filles et aux garçons depuis 2005, la proportion de personnes infectées par les HPV est passée de 23 % à 1,5 % en 10 ans.

Pour bouger les lignes

À ce jour, la meilleure protection contre le papillomavirus reste la vaccination avant infection. D’après les estimations, on sait maintenant que près de 80 % de la population sexuellement active risque une ou plusieurs infections successives par HPV au cours de sa vie. C’est la raison pour laquelle il est conseillé aux jeunes de se faire vacciner avant leur première relation sexuelle. Cette vaccination est d’ailleurs gratuite dans le cadre de la médecine scolaire. À l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination, la Ligue se mobilise pour sensibiliser le public aux risques causés par l’exposition aux virus HPV et à l’importance de la vaccination. Disponible dès le 23 avril, le site hpv.ligue-cancer.net permet d’avoir accès aux informations essentielles sur les HPV via un escape game. Destiné à faciliter la compréhension des HPV, les risques et les conséquences, les modes de transmission et les moyens de protection, le jeu plonge l’utilisateur au cœur d’univers variés, aux contenus et animations différents intégrés dans le parcours pour une expérience unique, en fonction de la tranche d’âge (11-14 ans, 15-19 ans et adultes/parents).

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL