CYSTALIA
oligo

Les oligo-éléments : discrets mais vitaux !

22 novembre 2017
Souvent oubliés au profit des vitamines et des minéraux, les oligo-éléments sont pourtant essentiels. Et chaque membre de cette nombreuse famille joue un rôle bien précis dans le corps humain.

 

Parmi les plus connus, citons le fer, le zinc, le cuivre, le fluor, l’iode, le sélénium, le chrome… Mais il en existe encore bien d’autres. Ils ont tous en commun d’être nécessaires au corps humain en très petites quantités (moins de 100 mg par jour). Chacun d’eux a son rôle à jouer. Pour être sûr(e) de ne pas en manquer, le plus simple est de ne supprimer aucun aliment de son alimentation, car ils sont tous complémentaires.

 À lire aussi : Les 13 vitamines et leurs rôles

 

Le chrome : un oligo-élément en prévention du diabète ?

Cet oligoélément est très original car, de tous les oligoéléments, il est le seul à pouvoir augmenter la sensibilité des cellules à l’insuline. En somme, il contribue à régulariser le taux sanguin de glucose. Il est surtout présent dans la levure de bière, le foie de veau, les œufs et les végétaux.

 

Le fer, pour les femmes et pour l’oxygène des cellules

Cet élément est indispensable à l’oxygénation des cellules car il entre dans la composition de l’hémoglobine des globules rouges. Les femmes en ont des besoins élevés, en raison des menstruations. Et durant la grossesse, ces besoins sont doublés. Le manque de fer s’observe chez une femme sur deux car elles mangent en général trop peu de viande, en particulier de viande rouge. La carence en fer est quasi systématique chez les végétariennes et les végétaliennes. Un traitement de trois mois par sel ferreux est en général nécessaire. Une fois la carence corrigée, il faut bien sûr manger davantage d’aliments riches en fer : deux ou trois fois par semaine de la viande rouge, de la viande blanche, des moules, du poisson, des œufs, des légumes secs. Cette préconisation reste valable pour tous, et au long cours !

 

L’iode en lien avec la tyroïde

La glande thyroïde est la chaudière du corps humain. En cas de manque d’iode – il s’observe chez 20 à 25 % des adultes –, elle fonctionne moins bien (on parle alors d’hypothyroïdie) et provoque fatigue, frilosité, prise de poids et constipation. La prise d’hormone thyroïdienne est souvent nécessaire, accompagnée du respect des conseils nutritionnels – en privilégiant les poissons, fruits de mer, œufs, lait. Une assiette de moules apporte à elle seule deux fois le besoin quotidien en iode.

 À lire aussi : Cap sur les fruits de mer et leurs bienfaits

 

Le sélénium : un puissant antioxydant

Cet oligoélément lutte contre les phénomènes d’oxydation. Il est fréquent d’en manquer lorsque l’on exclut totalement de son alimentation les poissons et les fruits de mer. Un beau filet de poisson couvre quasiment le besoin quotidien en sélénium !

 

Le zinc, stimulant de l’immunité et antioxydant

Très utile, le zinc ! Il stimule les défenses immunitaires, aide à la cicatrisation des plaies et lutte contre l’oxydation des cellules. Il est surtout présent dans les viandes, les poissons, les fruits de mer (en particulier les moules et les huîtres), les œufs et le lait. Comme tous les oligoéléments, il est peu sensible à la cuisson et se retrouve donc préservé dans vos assiettes. Profitez souvent des moules et des huîtres !

 

Conseils de Pharmacien : Non aux impasses !

Conseils de Pharmacien : Non aux impasses !

Les oligo-éléments sont répartis dans tous les aliments. Il est donc très important d’avoir une alimentation variée. Supprimer des familles entières d’aliments, c’est risquer des carences.

oligo

 

 À lire aussi : Glucides, lipides, et protéines : à quoi servent ils ?

 

Dr Laurence Plumey, Médecin-nutritionniste

Le choix de la rédac

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps