actualités santé

Du nouveau côté santé pour 2017

05 janvier 2017
Les nouveautés à venir cette année, côté santé, sont nombreuses. Il y a celle qui concernent les aidants, celle relative au don d’organes, celle concernant les fumeurs, celle à propos du fonctionnement du Tiers-payant qui continue d’évoluer, et d’autres encore.

 

1 / Les aidants vont pouvoir bénéficier d’un congé sans solde

Nombreux sont ceux qui aident un proche malade (la France compte officiellement 8.3 millions d’aidants, comme le rappelait Janine-Sophie Giraudet et Inge Cantegreil-Kallen dans leur très bon livre, Comment aider ses proches sans y laisser sa peau publié chez Robert Laffont). Ces derniers peuvent désormais, s’ils sont salariés, bénéficier d’un congé sans solde d’une durée de 3 mois, renouvelable une fois et sans avoir à justifier d’un lien de parenté.

Une mesure qui était très attendue et qui vient compléter les actions lancées par Gouvernement en faveurs des proches aidants, dont, en mars 2016, la revalorisation de l’allocation personnalisée d’autonomie, le but étant de maintenir à domicile les personnes âgées en perte d’autonomie et de mieux soutenir leurs proches aidants, une allocation qui permet même de salarier ses enfants ou petits enfants ou tout autre aidant familial (attention, le conjoint ne peut bénéficier de cette allocation)

 

2 / Le don d’organes : on peut faire connaître son refus en ligne

Depuis 1976, nous sommes tous des donneurs « présumés » à moins de signaler par courrier postal au Registre national des refus géré par l’Agence de la biomédecine que l’on s’oppose à un tel prélèvement. La nouveauté ? A partir du 1er janvier 2017, ce refus pourra être effectué en ligne sur le site https://www.registrenationaldesrefus.fr.

Comme l’agence de la Biomédecine le rappelle : « En France, l’inscription sur le registre national des refus est la meilleure façon de faire valoir son opposition au don d’organes. Mais il est également possible de faire valoir son refus par écrit. Il faut confier ce document à un proche pour qu’il puisse en être le garant au moment du décès. Enfin, il est aussi possible de communiquer oralement son opposition à ses proches. Ceux-ci devront alors en attester par écrit auprès de l’équipe médicale au moment du décès. »

 À lire aussi : Nous sommes tous des donneurs d’organes potentiels

 

3 / On incite les fumeurs à ne plus fumer

Le programme de lutte contre le tabagisme mis en place en 2014 se poursuit. Depuis novembre 2016, tout le monde peut bénéficier d’un forfait de 150 euros pour se procurer des substituts nicotiniques (auparavant seuls les jeunes, les personnes en situation de précarité et les malades pouvait bénéficier de cette somme, contre 50 pour les autres populations).

Ce même programme inclut aujourd’hui l’arrivée des paquets neutres, et ce pour type de tabac.

 À lire aussi : Arrêter de fumer

 

4 / Le tiers-payant : en route vers la généralisation

La généralisation de ce système de dispense d’avance de frais se poursuit : elle est depuis le 1er janvier 2017 un droit pour femmes enceintes et pour les patients atteints d’une affection de longue. Pour les autres il faudra attendre novembre 2017.

Précision : le tiers payant ne sera obligatoire que sur la partie de la consultation prise en charge par l’Assurance maladie. Le médecin pourra cependant refuser d’appliquer le tiers payant sur la part complémentaire santé.

 

5 / Les autres nouveautés santé 2017

Les maisons de retraite vont se moderniser : 21,5 milliards d’euros seront consacrés aux établissements et services qui accueillent celles et ceux qui sont en perte d’autonomie ou handicapés.

Le crédit d’impôt pour celles et ceux qui emploient une personne d’aide à domicile est généralisé à tous les ménages français, y compris les retraités non imposables (avant seuls les actifs et les retraités imposables pouvaient en bénéficier).

Le suivi médical après une sortie d’hôpital prend la forme d’une « lettre de liaison » remise au patient par le centre hospitalier ou la clinique qu’il quitte. Une lettre qui comprend une synthèse médicale du séjour, les traitements reçus et l’ordonnance de sortie.

Vous pourrez vous faire vacciner contre la grippe chez votre pharmacien. Bien sûr votre médecin peut également le faire, ces derniers auront même la possibilité de stocker ce vaccin en vue de son administration. Ces 2 mesures seront expérimentées pendant trois ans. Le but étant bien entendu de faire progresser la couverture vaccinale en France.

Les plats cuisinés plus contrôlés : au-delà de certains quotas (50 % de lait ; 8 % de viande), les plats cuisinés devront mentionner l’origine des ingrédients. Seuls les plats qui contiennent 100 % de viande française ou de lait français pourront afficher la mention « Produit d’origine française)

Terminée la vente libre des pesticides ! Pesticides, fongicides et insecticides ne seront plus en vente libre. Par ailleurs, dans les espaces publics, seuls les terrains de sport et les cimetières pourront justifier de leur utilisation.

Les remboursements des soins dentaires revisités : un meilleur remboursement des soins dentaires est prévu par le ministère : 200 millions d’euros y seront consacrés, grâce à un plafonnement du prix des prothèses en échange d’une revalorisation des soins conservateurs (caries, détartrage, etc.)

Juliette Legros

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais