Nourrir sa peau de l’intérieur et de l’extérieur

Nourrir sa peau de l’intérieur et de l’extérieur

31 janvier 2019
« Ma peau semble sèche ; comment la traiter ? », Mathilde, 40 ans

 

La peau perd près d’un demi-litre d’eau par jour. Mais ce phénomène biologique, appelé pertes insensibles en eau, peut s’accroître en hiver sous l’action du froid et du vent. Le stress, la fatigue, la prise de certains médicaments ou l’usage de cosmétiques abrasifs peuvent aussi altérer la fonction barrière de la peau. Les carences hydriques qui en résultent provoquent alors des sensations de tiraillements et de picotements inconfortables. Il faut donc compenser ces pertes d’eau par l’application quotidienne de soins hydratants. Autrement dit, des laits pour le corps et des crèmes pour le visage spécifiques, riches en eau ou en acide hyaluronique. Cette molécule agit dans l’épiderme comme une micro-éponge et peut retenir jusqu’à dix fois son volume en eau dans les cellules. Par ailleurs, il faut éviter tout ce qui agresse le film hydrolipidique : les chocs thermiques en passant d’un intérieur surchauffé à un extérieur glacé, les longues immersions dans des bains très chauds… Et pour la toilette, préférer des produits sans savon.

 À lire aussi : Une peau douce en hiver grâce à la phytothérapie

 

Pour aider sa peau sèche et sensible à traverser l’hiver, il est possible aussi de faire appel aux compléments alimentaires apportant des acides gras essentiels, oméga-3 et oméga-6. Mais aussi du cuivre, du zinc, du fer et des vitamines A, C et E.

 À lire aussi : Nourrir ses cheveux avec les bons nutriments

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL