Du miel pour traiter les plaies cutanées ?

Du miel pour traiter les plaies cutanées ?

02 novembre 2020
Depuis l’Antiquité, les vertus cicatrisantes du miel ont été exploitées par l’homme. Son usage revient en force en médecine vétérinaire, en particulier pour soigner des plaies cutanées chez les chevaux.

 

Le miel est un aliment précieux. Pour en produire 500 g, les abeilles passent environ 7 000 heures à butiner et à transformer leur récolte qu’elles stockent ensuite dans les alvéoles de la ruche…

 

Un effet prouvé

Si la peau de votre cheval a été abîmée par un traumatisme et que la plaie vous paraît profonde et/ou grave, demandez l’avis d’un vétérinaire. Sinon, le miel peut être utilisé sur des plaies de tous types. Dans une étude récente, du miel médical a été appliqué sur 69 chevaux présentant des lacérations cutanées. Les équidés traités avec le miel ont mieux cicatrisé et de manière beaucoup plus complète que les chevaux témoins. Le risque d’infection était divisé par 3,6 et aucun effet secondaire n’a été rapporté.

 

Comment agit-il ?

Le miel contient plusieurs substances très intéressantes dont les effets conjugués expliquent l’intérêt thérapeutique :

• 95 % de la matière sèche du miel est composée de sucres, essentiellement du fructose et du glucose. Ces sucres absorbent l’humidité de la plaie, créent un milieu acide et diminuent le risque d’infection bactérienne ;

• Au contact des tissus, le miel produit du peroxyde d’hydrogène, un composé qui nettoie la plaie et favorise l’élimination des débris ;

• De fortes concentrations d’antioxydants protègent les tissus de la nécrose ;

• Très visqueux, le miel adhère à la plaie et crée une couche protectrice en surface. Cette propriété est très intéressante chez les équidés, quand un pansement ne peut pas être fixé.

 

Tous les miels se valent-ils ?

La composition du miel dépend des sources d’approvisionnement des abeilles. Le miel de thym a la réputation d’être efficace pour traiter des plaies, mais l’effet antiseptique du miel de manuka, issu d’un arbre originaire de Nouvelle-Zélande, lui serait encore supérieur. Ce miel serait particulièrement intéressant pour traiter des plaies infectées. Le miel médical est quant à lui produit dans des conditions particulières. Les fleurs butinées par les abeilles sont contrôlées, et le miel, stérilisé, est conditionné de manière à être protégé de la lumière. Miel et propolis sont inclus dans des spécialités médicales vétérinaires. Certains composés peuvent être ajoutés, tels que des huiles essentielles réputées pour leur intérêt en dermatologie.

Précautions de stockage

Précautions de stockage

Lorsqu’un miel est exposé à la chaleur ou à la lumière, son activité antibactérienne peut baisser de 90 % ! Conservez le miel dans un endroit frais et sombre et, pour profiter au maximum de ses propriétés, utilisez-le dans les mois qui suivent l’achat.

 

Et la propolis ?

Également fabriquée par les abeilles, la propolis est incluse dans la cire pour colmater la ruche et la protéger des maladies. Le miel contient de la propolis mais cette dernière peut aussi être achetée sous forme concentrée. Il a été prouvé que, sur la peau, elle exerce des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et pro-cicatrisantes car elle aide les cellules de l’épiderme à se régénérer.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL