Advertisement Banner
Médicaments génériques

Médicaments génériques : l’adhésion des patients progresse

16 octobre 2017
Le dialogue entre patients et professionnels de santé s’est intensifié autour des médicaments génériques. Les connaissances et la confiance en sortent renforcées.

 

Réalisée par BVA pour l’Assurance maladie*, une enquête récente montre des résultats encourageants. Son objectif : dresser un bilan sur l’évolution des attitudes et des comportements des patients, des médecins généralistes et des pharmaciens, après la première année de campagne de promotion des médicaments génériques, lancée en septembre 2016 par l’Assurance Maladie en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

 

La confiance augmente

Chiffre

Chiffre

  • Le médicament générique, c’est plus de 20 ans d’expérience.
  • 73% des Français ont recours aux médicaments génériques lorsqu’ils sont malades, et 91% en sont satisfaits.
  • Les médicaments génériques sont en moyenne 30% moins chers que les médicaments d’origine et 7 milliards d’euros ont été économisés en 5 ans en France grâce à leur utilisation.
La note moyenne de confiance accordée par les médecins aux médicaments génériques atteint 7/10 cette année (6,6 en 2016), dépassant celle des patients qui reste stable (6,9/10). La confiance des pharmaciens reste forte (8,6/10).

Les personnes interrogées sont plus ouvertes à l’utilisation des médicaments génériques, en particulier pour les maladies chroniques : 58% sont prêts à prendre des médicaments génériques en cas de maladie chronique (52% en 2016). Une évolution aussi marquée chez les médecins généralistes : 75% sont prêts à prescrire des génériques dans ce cas (68% en 2016).

Le dialogue entre patients et médecins s’est intensifié : 74% de discussions fréquentes (62% en 2016). Côté pharmaciens, ce sont 83% de discussions fréquentes avec les patients (76% en 2016).

 

Les connaissances sur les génériques sont en hausse

Ainsi, 58% des Français savent que la fabrication des génériques est aussi contrôlée que celle des médicaments princeps (52% en 2016) et ils perçoivent mieux les économies réalisées grâce aux génériques.

Du côté des médecins généralistes, 75% connaissent la capacité des génériques à soigner les maladies graves (64% en 2016).

 

Les réserves s’estompent vis-à-vis du médicament générique

Dans la pratique, les personnes interrogées semblent faire de moins en moins de distinctions entre médicaments génériques et princeps. 51% n’indiquent pas de préférence entre les deux types de médicaments, même pour les enfants.

Les médicaments génériques ne suscitent pas plus de problèmes que les princeps : ce sont les mêmes (manque d’efficacité, effets secondaires, mauvais goût…). La part des patients réticents à prendre des génériques a reculé : 28% au lieu de 38% en 2016. Ainsi, sur l’essentiel, la légitimité du médicament générique semble acquise. Le taux moyen de recours à la mention « non substituable » est en baisse régulière (7,6% en mars 2017).

Le taux de satisfaction suite à l’utilisation des médicaments génériques reste élevé (91% chez les patients et 93% chez les médecins généralistes). 

*Enquête menée par téléphone du 14 au 28 mars 2017 auprès d’un échantillon national représentatif de 1003 Français, âgés de 18 ans et plus, de 300 médecins généralistes et de 300 pharmaciens d’officine.

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Faire la cuisine avec ses enfants : la bonne idée (et le bon livre qui va avec)

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !

Des salades qui nous font du bien

Les bons aliments

Variations sur les salades

Un livre de recettes exceptionnel

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

Les bons aliments

70 recettes aussi gonflées en antioxydants que savoureuses

On vous livre ici 2 recettes parfaites !