peaux sensibles

Pleins fards sur la peau sensible

06 mai 2017
Créé pour embellir, perfectionné pour apaiser les épidermes réactifs, le maquillage spécifique peaux sensibles nous en fait voir de toutes les couleurs. Et on adore ça !

 

Mais non, la coquetterie n’est pas un vilain défaut. Surtout quand il s’agit de mettre en valeur les atouts de son visage, de sublimer des traits marqués de fatigue ou d’unifier un teint brouillé d’imperfections. Mais ces tours de magie ne sont possibles qu’avec des baguettes cosmétiques. Fonds de teint, fards à joues ou à paupières, mascaras, rouges à lèvres, vernis… Le maquillage offre une large palette de mises en beauté. À condition ? D’être bien toléré à l’endroit où on le pose.

 

Du maquillage à formules hypoallergéniques

En effet, tous les téguments (peau, ongles, cheveux) ne réagissent pas forcément bien aux jeux d’artifices. Au contact d’actifs chimiques, de parfums de synthèse, de pigments colorants ou de conservateurs, les peaux dites sensibles se révèlent réactives et cela se voit. Rougeurs, plaques, picotements, gonflements, dessèchements… sont autant de signes qui montrent que la texture appliquée déclenche une réaction allergique. Voilà pourquoi de nombreuses femmes se sont longtemps vues contraintes de renoncer au plaisir de se maquiller. Un vrai problème mais, heureusement, plus une fatalité. Pour le contourner, les marques pharmaceutiques ont élaboré des formules hypoallergéniques capables de maquiller tout en respectant la nature des peaux réactives et des ongles fragiles.

On teste les produits avant !

Bien choisir son maquillage quand on a la peau sensible, c’est commencer par s’orienter vers des produits spécifiques vendus en pharmacie. Eux seuls peuvent assurer de cocher toutes les cases de matière de sécurité. Hypoallergéniques, testés sous contrôle dermatologique, non comédogènes, riches en agents hydratants et en antioxydants… Une étiquette répondant à ces mesures de fiabilité, c’est bien, mais cela ne suffit pas. L’idéal en effet est de procéder à un test en appliquant le produit sur une petite zone et d’attendre 24 heures pour avoir la garantie qu’il est bien toléré.

 À lire aussi : Comment enlever son maquillage sans agresser sa peau ?

 

Le bio a-t-il tout bon ?

Le bio a-t-il tout bon ?

Des beurres végétaux (karité, cacao ou mangue) et des extraits de plantes (thé vert, poudre de riz) comme bases. Caramel, poudre de raisin ou jus de betterave pour colorer. Et des pépins de pamplemousse en guise de conservateurs… Eh oui, les gammes de maquillage « bio » contiennent des ingrédients naturels. Les produits sont donc exempts d’actifs chimiques, principaux responsables des réactions allergènes chez les peaux sensibles. Et il est vrai que le maquillage bio se révèle moins irritant que le classique, en particulier sur les zones fragiles comme les paupières. Le bémol ? Les textures. Pas d’effet seconde peau avec les fonds de teint. Les gloss formulés sans parabens sont parfois pâteux. Les mascaras privés de silicones n’offrent pas autant de volume aux cils. Et les crayons et fards pour les yeux s’étalent difficilement.

 

 

Peaux sensibles : on maquille en couleurs et à l’envi

Fonds de teint, poudres pour les yeux ou pour les joues, rouges à lèvres… Voici les must-have d’une trousse qui respecte votre émotivité épidermique.

 

Pour réussir un tableau, il faut préparer sa toile : votre teint. Or, avoir la peau sensible signifie qu’elle peut s’irriter au moindre contact. Les plaques rouges résultant de cette hyperréactivité doivent être, d’une part, camouflées par le maquillage et, d’autre part, traitées par des actifs apaisants comme ceux contenus dans la plupart des eaux thermales. Qu’ils soient fluides ou compacts, les fonds de teint et crèmes teintées doivent certes être formulés pour des épidermes « pathologiques », mais également faciles à appliquer pour éviter tout frottement lorsqu’ils sont étalés, à la main ou à l’éponge. Formulées sans parfum et sans conservateur, les textures spéciales « peaux sensibles » limitent le risque d’agresser le film hydrolipidique.

Maquillage bouche pour des lèvres cerise

Des lèvres desséchées, sensibles, allergiques ou gercées rendent le maquillage problématique, mais pas impossible. À condition, bien sûr, de leur apporter soin et coloration en même temps. Rouge à lèvres ou gloss, votre choix doit se porter vers des formules excluant parfums allergènes, lanoline – dite aussi « graisse de laine » –, conservateurs (dont le paraben) et certains pigments allergisants. En revanche, les beurres végétaux et la vitamine E sont les bienvenus pour leurs vertus hydratantes et antiradicalaires.

 À lire aussi : Une bouche à croquer

 

Maquillage yeux pour un regard de soie

C’est autour et sur les yeux que l’épiderme est le plus fin. On ne s’étonnera donc pas qu’il réagisse encore plus intensément si l’ensemble de la peau est sensible de nature. Attention donc aux fards à paupières et aux mascaras qui contiennent des pigments chimiques et des conservateurs de synthèse. Pour éviter d’avoir la larme à l’œil à la moindre touche de maquillage, préférez-leur des produits ne contenant que des ingrédients reconnus pour leur absence de réactivité et leur complète innocuité. Côté fards, optez pour ceux qui contiennent des pigments naturels, de la soie ou des plantes médicinales. Pour les crayons, misez sur ceux qui sont enrichis en cires naturelles. Vous êtes adeptes des eye-liners ? Orientez-vous vers les formules comportant de la vitamine E ou de l’eau de bleuet. Enfin, pour les mascaras, offrez-vous ceux qui sont labélisés haute tolérance, sans parfum ni paraben.

 À lire aussi : Top 10 des astuces pour avoir des yeux de biche

 

Conseils de Pharmacien

Conseils de Pharmacien

Privilégier du maquillage spécifique « peaux sensibles », c’est bien ; bénéficier de la qualité hypoallergénique des formulations le plus longtemps possible, c’est encore mieux. Commencez par respecter les délais d’utilisation (période après ouverture et date limite) précisés au dos des emballages. Au-delà, les actifs peuvent s’oxyder et entraîner des réactions cutanées indésirables. Conservez-les également dans un endroit sec et non dans la salle de bains où règne l’humidité, un bouillon de culture bactérienne. Après usage, pensez à reboucher vos crayons. Ainsi, leurs mines sont protégées de la poussière, de l’humidité et des bactéries. Enfin, nettoyez régulièrement vos pinceaux à l’eau tiède et au savon doux. Vous éviterez ainsi qu’ils polluent vos poudres et vos fards.

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL