MA PEAU EST UNE PRISON
Maladie de Parkinson

Maladie de Parkinson

05 septembre 2018
Tremblement au repos, rigidité musculaire et ralentissement moteur sont les principaux symptômes de cette maladie neurodégénérative.

 

En France, plus de 200 000 personnes sont atteintes de Parkinson et 15 000 nouveaux cas apparaissent chaque année. Il s’agit de la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, après la maladie d’Alzheimer. Elle débute généralement entre 55 et 65 ans. Chez 10 à 15% des personnes, la cause est génétique. Des facteurs environnementaux (pesticides, insecticides, herbicides) jouent probablement un rôle chez des patients ayant des professions exposées (agriculteurs…). Dans les autres cas (80%), aucune cause n’est identifiable. La maladie de Parkinson se caractérise par la disparition progressive de neurones de la substance noire du cerveau produisant de la dopamine et impliqués dans le contrôle des mouvements.

 

Lenteur et rigidité des mouvements

Si le tremblement au repos est le symptôme le plus connu, il ne se manifeste que chez environ deux tiers des malades. En revanche, la lenteur (akinésie) et la rigidité des mouvements sont présentes chez tous les malades. Le fait que ces symptômes se manifestent surtout d’un seul côté du corps est assez caractéristique. Au fur et à mesure de l’avancée de la maladie, d’autres troubles de la motricité vont se manifester : difficultés à la marche avec alternance de phases de piétinement et d’accélération brutale, problèmes d’équilibre pouvant entraîner des chutes. La maladie de Parkinson engendre également de nombreux autres troubles : digestifs, urinaires, insomnie, dépression, anxiété, fatigue, constipation…

 À lire aussi : Comment vivre avec la maladie de Parkinson

 

Redonner de la dopamine au cerveau

Des traitements existent pour améliorer la qualité de vie des malades, mais ils ne permettent pas d’arrêter l’évolution de la maladie qui est propre à chacun.

Le traitement médicamenteux vise à rétablir une concentration normale de dopamine dans le cerveau. Pour cela, on peut administrer de la lévodopa (un précurseur de la dopamine transformé en dopamine dans le cerveau), un agoniste de la dopamine (agissant comme la dopamine) ou une substance qui bloque la dégradation de la dopamine. Ces médicaments peuvent être responsables d’effets secondaires surtout en début de traitement (nausées, troubles du comportement avec survenue de phénomènes d’addiction au jeu…). Leur prise doit se faire à doses progressives et par paliers.

La kinésithérapie est essentielle pour entretenir les muscles et les articulations.

 

La chirurgie, dans certains cas

La neurostimulation cérébrale profonde consiste à implanter dans le cerveau des électrodes reliées à un boîtier de stimulation placé sous la peau (dans la région de l’abdomen) et qui délivrent des impulsions électriques permettant de rétablir les conséquences négatives du déficit en dopamine. Cette technique chirurgicale ne peut être pratiquée qu’en cas de déficit en dopamine pur (5 à 10% des cas) lorsque les fluctuations d’efficacité au traitement sont importantes.

À savoir

À savoir

Avec le temps (5 ans en moyenne), la réponse aux médicaments oraux s’atténue et les symptômes réapparaissent et s’aggravent. La gêne varie au cours de la journée, de façon imprévisible. L’usage de pompes externes qui délivrent les médicaments de façon continue en sous-cutané est un recours possible.

 À lire aussi : Parkinson, la stratégie des petits pas

 

Contact : Association France Parkinson www.franceparkinson.fr

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.