OKEO SANTE
oedeme

L’œdème des jambes

25 octobre 2017
Les jambes lourdes et enflées sont souvent le signe d’un œdème. Le résorber impose d’en déterminer l’origine.

 

Parfois appelé « rétention d’eau », l’œdème résulte d’un trouble de la circulation sanguine. Il est dû à une accumulation anormale de liquide plasmatique des vaisseaux sanguins dans les espaces intercellulaires et se manifeste par une augmentation de volume d’une ou des deux jambes, en totalité ou en partie. Il peut s’accompagner de fourmillements, d’une raideur ou encore d’une douleur au niveau de la jambe.

 

Trouver l’origine de l’œdème

À savoir

À savoir

Lorsque l’œdème des jambes devient permanent (il ne dégonfle plus après une nuit de repos), une prise en charge médicale est nécessaire car il pourrait provoquer à terme des lésions dermatologiques.
Il existe de nombreuses causes à un œdème des jambes. Mieux vaut donc consulter afin de déterminer l’origine exacte du problème et la façon d’y remédier. Des examens complémentaires sont souvent demandés (analyse de sang, bandelettes urinaires, écho-doppler des membres inférieurs…).

Dans la plupart des cas, les problèmes de jambes gonflées sont dus à une insuffisance veineuse, notamment pendant la grossesse. L’œdème survient en fin de journée ou suite à une station debout prolongée et est amplifié par la chaleur. Les veines fragilisées se perméabilisent et répandent une partie de l’eau contenue dans le sang dans les tissus avoisinants. Si une seule jambe est atteinte, une phlébite est à craindre. Dans ce cas, l’œdème est accompagné d’une douleur profonde.

Certains médicaments (corticoïdes, antihypertenseurs, neuroleptiques, hormones…) ou le traitement chirurgical d’un cancer comme celui de la prostate ou de l’utérus peuvent aussi provoquer un œdème des jambes. Enfin, celui-ci peut être le signe d’un mauvais fonctionnement des reins (insuffisance rénale chronique), du cœur (insuffisance cardiaque), du foie (cirrhose) ou encore de la thyroïde.

 

Les symptômes d’un œdème grave

Une consultation médicale urgente s’impose si l’œdème :

  • s’accompagne d’un essoufflement anormal, d’une difficulté à respirer, d’une douleur brutale dans la poitrine ;
  • apparaît subitement ;
  • est douloureux avec une jambe chaude et rouge :
  • se manifeste d’un seul côté.

 

Les traitements en cas d’œdème aux jambes

Le traitement de l’œdème dépend de la cause et de la sévérité de la maladie.

  • Des anticoagulants sont prescrits dans le cas d’une phlébite.
  • Contre l’insuffisance veineuse, et une fois que toute autre cause a été éliminée, le traitement de référence est le port de bas de compression élastique adaptée qui compriment les jambes et facilitent le retour du sang veineux.
  • Le drainage lymphatique manuel a pour but de stimuler la circulation de la lymphe. Ce massage doux est réalisé par des kinésithérapeutes ou physiothérapeutes formés à cette technique. 
 À lire aussi : Jambes lourdes et douloureuses : ne les prenez pas à la légère !

 

Les solutions au quotidien : revoir son hygiène de vie

Si vous êtes sujet(te) aux œdèmes :

  • réduisez votre consommation de sel (produits en conserve, charcuterie…) ;
  • augmentez vos apports hydriques et en protéines ;
  • fractionnez vos repas ;
  • bannissez tabac et alcool ;
  • bougez pour améliorer le retour veineux ;
  • surélevez vos jambes en position couchée ;
  • évitez la position assise de façon prolongée et l’exposition à la chaleur.
 À lire aussi : Retour veineux, comment l’améliorer ?

 

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…

Pour une peau hydratée et protégée !

Visage

Pour une peau hydratée et protégée !

Il devient indispensable !

Pour une rentrée dynamique et sereine

Compléments alimentaires

Pour une rentrée dynamique et sereine

Les compléments alimentaires vous accompagnent

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !