L’insuffisance veineuse

L’insuffisance veineuse

06 juin 2019
« Je souffre d’insuffisance veineuse mais je redoute le port de bas de compression, surtout l’été. » Hélène, 42 ans

 

Œdèmes, pieds enflés, chevilles gonflées…, cette fatigabilité des jambes est fréquente en été et les femmes s’en accommodent plus ou moins. Il existe pourtant plusieurs moyens de prévention pour aborder l’été d’un pied léger.

La circulation veineuse dans les membres inférieurs se fait des pieds vers le cœur et l’objectif des orthèses de contention/compression est d’aider le sang à remonter le long des jambes vers le cœur. C’est un excellent moyen de prévention. Malheureusement, en été, les femmes préfèrent laisser leurs jambes nues et boudent le port des collants ou des mi-bas de compression, jugés trop chauds et difficiles à supporter. Choisir des modèles en coton ou « pied-ouvert » remédierait pourtant à cet inconvénient. Rappelons-le, c’est en été que le risque de troubles veineux est maximal.

 À lire aussi : Chaleur et rétention d’eau : quand été rime avec jambes gonflées

 

La bonne classe

La compression exercée par ces dispositifs s’effectue aussi bien à la marche qu’au repos, et elle est bénéfique à tous les stades de la maladie veineuse. Elle améliore le retour sanguin, soulage la gêne fonctionnelle et évite son aggravation. Elle est réalisée par le port, idéalement dès le matin au réveil, de mi-bas (ou chaussettes), bas, collants, ou encore de bandes qui exercent une pression décroissante de la cheville à la cuisse. Il existe plusieurs classes de compression selon le stade de l’insuffisance veineuse. La classe II, moyenne (15 à 20 mm de Hg), est la plus utilisée. Les femmes qui refusent les collants peuvent se contenter de porter des chaussettes (mi-bas) ; celles-ci ont la même efficacité que les premiers car la pression maximale s’exerce entre la cheville et le genou. Ou les porter seulement une partie de la journée, de préférence le matin avant que l’œdème et les douleurs s’installent.

 À lire aussi : 5 choses à savoir pour éviter la phlébite

 

Des renforts oraux et locaux

Les veinotoniques par voie orale atténuent les sensations de jambes lourdes et réduisent les douleurs et l’œdème. Ils ne permettent pas de guérir l’insuffisance veineuse mais sont très utiles dans les premiers stades de la maladie. Les topiques veinotoniques complètent l’effet de la voie orale en soulageant et en rafraîchissant rapidement les jambes lourdes. Ils contiennent des extraits de plantes similaires à ceux des formes orales : cyprès, fragon ou petit-houx, hamamélis, mélilot, marronnier d’Inde, noisetier, vigne rouge, viburnum. L’effet rafraîchissant est dû à la présence de menthol. Sous forme de gel, spray, mousse, huile, ils s’appliquent en massages légers, en remontant de la cheville vers la cuisse. Leur action est ponctuelle, mais on peut renouveler les applications plusieurs fois par jour.

 À lire aussi : Les plantes anti jambes lourdes

 

Essentielle prévention

Essentielle prévention

Une fois perturbés, les mécanismes qui assurent le retour sanguin le sont de manière définitive… La prévention est donc indispensable.

• Faire de l’exercice physique adapté chaque jour : marche, natation, vélo… Bannir en revanche les sports comportant du piétinement (tennis, volley…).
• Pratiquer des exercices de flexion-extension des jambes et des pieds même en position assise, et éviter de croiser les jambes.
• Porter des chaussures adaptées, ni trop plates ni trop hautes (la hauteur idéale de talon est de 3 à 4 cm).
• Éviter les excès de chaleur, les vêtements serrés au niveau de la taille ou des jambes, le tabac, l’alcool.
• Perdre quelques kilos en cas de surpoids.

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Un p’tit cahier pour mettre les enfants au vert

Enfants

Un p’tit cahier pour mettre les enfants au vert

Découvrez tous les bienfaits de la nature…

Des bouchons d’oreille qui font des merveilles

Maladies ORL

Le yoga, cet atout santé
Bien-être

Yoga / qi gong / watsu

Des aisselles fraiches sans sels

Corps

Des aisselles fraiches sans sels

Efficacité et douceur