INCONTINENCE HOMME

L’incontinence urinaire chez les hommes

22 février 2018
«Quelles sont les incontinences urinaires les plus fréquentes chez l’homme ?», Pascal, 54 ans.

 

Chez les hommes, les fuites urinaires sont associées à des troubles liés à la miction : difficulté à initier celle-ci, flux amoindri, égouttement post-mictionnel.

La prostate grossit : adénome prostatique

Avec l’âge, la prostate grossit (adénome prostatique), elle comprime la vessie et gêne l’évacuation de l’urine. Celle-ci s’accumule dans la vessie mais se met à fuir au goutte-à-goutte en permanence. On parle d’incontinence par regorgement, c’est la forme la plus fréquente chez l’homme. Elle provoque des envies fréquentes d’uriner et de petits jets. L’incontinence liée à un effort physique provoque une émission soudaine d’urine. Elle peut survenir après une opération ou un traitement de la prostate (radiothérapie).

 À lire aussi : Les cancers au masculin

Une émission urgente ou à retardement : mictions fréquentes ou difficiles

L’incontinence par impériosité se traduit par l’envie urgente et irrépressible d’uriner, même lorsque la vessie n’est pas pleine, les muscles de la vessie se contractant anormalement. L’incontinence post-mictionnelle se traduit, après la miction, par l’émission incontrôlée de quelques gouttes d’urines, dénommées gouttes retardataires. C’est la qualité du jet qui est en cause. Ce problème se rencontre souvent chez des personnes jeunes et anxieuses.

 À lire aussi : 5 remèdes naturels contre le stress

 

Traitements et dispositifs médicaux contre les incontinences urinaires chez l’homme

Plusieurs traitements sont disponibles. Ils font appel aux médicaments pour diminuer l’activité de la vessie, à la rééducation en cas d’affaiblissement de la région pelvienne et périnéale, à la chirurgie lorsque la prostate est trop volumineuse. Les dispositifs les plus courants sont les poches, les systèmes de collecte ou d’écoulement et les protections absorbantes, dont il existe un grand choix de marques en pharmacie (Abena, Hartmann Molimed, Ontex, Tena). L’étui pénien installé autour du pénis s’évacue via un sac ou une valve. Les coquilles sont préconisées en cas de fuites légères. Il est aussi possible d’utiliser des cathéters de façon temporaire ou permanente.

Zoom sur la prostate

Zoom sur la prostate

On en parle beaucoup mais on la connaît peu. La prostate est un organe, et plus précisément une glande, que seuls les hommes possèdent ; elle appartient au système reproducteur masculin.

Située au-dessous de la vessie, sa partie centrale entoure le canal de l’urètre qui sert à conduire les urines de la vessie vers l’extérieur. Elle produit du liquide prostatique qui se mélange au liquide séminal en son sein. C’est ainsi, en apportant du volume au sperme émis et des enzymes qui facilitent le passage à travers le col de l’utérus, qu’elle favorise la fécondité. C’est au moment de l’éjaculation qu’elle se contracte et à l’inverse se rétracte durant la miction.

Son volume augmente au fil de l’enfance et de l’adolescence avant de se stabiliser à l’âge adulte où elle fait environ la taille d’une noix. C’est plus tard qu’elle tend à grossir, on parle alors d’hypertrophie, et qu’elle peut alors entrainer des complications comme les troubles urinaires. Certaines affections sont cependant plus graves comme la prostatite ou encore un cancer de la prostate.

 À lire aussi : Ne négligez pas votre prostate

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais