MA PEAU EST UNE PRISON
L’importance du dépistage contre le cancer

L’importance du dépistage contre le cancer

06 mars 2016
En France métropolitaine, environ 365 500 nouveaux cas sont répertoriés chaque année : le cancer continue à être la première cause de décès chez les hommes, et la deuxième cause chez les femmes (la première étant les maladies cardio-vasculaires). Pour optimiser ses chances de guérison, le dépistage est un pilier essentiel de l’arsenal de lutte contre le cancer : découvrez pourquoi et comment.

 

Qu’est-ce que le dépistage ?

Il est parfois possible de détecter un cancer ou l’existence d’une lésion précancéreuse chez une personne en bonne santé, avant même l’apparition de symptômes, grâce à des examens et des tests de surveillance. Vive la science. Cette détection précoce permet ainsi de diagnostiquer très tôt certains cancers, et ainsi de mieux les soigner, de limiter les séquelles liées aux traitements, voire même d’éviter le développement de la maladie en traitant aussitôt l’anomalie. Ainsi, pour le dépistage du cancer du sein, la mammographie permet de découvrir des anomalies qui ne sont ni visibles ni palpables. La science est aujourd’hui capable de détecter des lésions précancéreuses, dans le cas d’un cancer du col de l’utérus ou du cancer colorectal par exemple, et ainsi d’agir préventivement pour éviter l’évolution en cancer. Rappelons que dépister n’est pas diagnostiquer : lorsqu’une anomalie est décelée, des examens plus approfondis seront prescrits en complément pour poser un diagnostic certain.

 

Quand pratiquer un dépistage ?

Malheureusement, on en sait pas encore dépister tous les types de cancer. Pour qu’un dépistage soit possible, plusieurs critères doivent être réunis. La maladie doit être fréquente, entraîner une mortalité importante, mais aussi être détectable à un stade auquel elle peut être soignée, ce qui n’est pas toujours le cas des leucémies ou des cancers du poumon par exemple. L’existence de traitements efficaces pour ce type de cancer est aussi un préalable à la réalisation de tests de dépistages. Les pouvoirs publics sont à l’initiative de campagnes de dépistage invitant certaines tranches de la population à pratiquer régulièrement un examen bien précis. Un médecin peut également prescrire un dépistage individuel à son patient s’il s’interroge sur la nature d’une anomalie constatée en consultation, ou s’il estime qu’il présente des facteurs de risques nécessitant une surveillance accrue.

Quels examens pour quels cancers ?

Pour lutter contre le cancer du sein, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées tous les deux ans à pratiquer une mammographie et un examen clinique. Le dépistage par mammographie permet de détecter, avant tout symptôme, 90 % des cancers du sein, et les analyses sur les résultats de ces dépistages organisés s’accordent pour estimer que 150 à 300 décès par cancer du sein seraient évités pour 100 000 femmes participant régulièrement au dépistage pendant 7 à 10 ans, soit une réduction de mortalité de l’ordre de 15% à 21%. Même si ces améliorations restent relatives, c’est toujours ça de pris. Pour le cancer colorectal, les hommes et femmes de 50 à 74 ans sont invités à réaliser tous les deux ans aussi un test immunologique visant à déceler la présence de sang humain dans les selles. Le cancer colorectal entraîne chaque année plus de 17 500 décès en France, alors que s’il est détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10 : ce serait dommage de s’en priver. Pour le cancer du col de l’utérus, le dépistage passe par la réalisation d’un frottis cervico-utérin recommandé aux femmes de 25 à 65 ans, tous les trois ans, après deux frottis normaux réalisés à un an d’intervalle. Dans le cas de cancers qui ne peuvent pas être dépistés, comme les cancers de la peau qu’on ne peut pas identifier avant l’apparition de symptômes, un examen régulier de l’ensemble de la peau par un dermatologue permet toutefois de détecter précocement les anomalies.

Bilan ? Si un dépistage nous est prescrit, on ne remet pas à demain, car il peut nous sauver la vie.

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Opération protection

Corps

Opération protection

La solution vient du Nord !

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Gym / fitness / danse / pilates

Fitevan, une nouvelle appli fitness

Dans le métro, au bureau ou dans votre salon !

Respirez, tout ira bien !

Huiles essentielles

Respirez, tout ira bien !

Six nouvelles expériences olfactives

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Compléments alimentaires

Laissez les extraits de plantes bio entrer chez vous

Pour renforcer le système immunitaire.