L’identification : utile et nécessaire !

L’identification : utile et nécessaire !

26 avril 2021
Obligatoire, l’identification des chats, des chiens et autres carnivores domestiques est aussi un acte responsable visant à les protéger et à le retrouver plus rapidement en cas de perte ou de fugue.

 

Saviez-vous que, lorsqu’un chat ou un chien se perd, il est récupéré par ses maîtres dans plus de 80 % des cas s’il est identifié, alors que les chances de le retrouver sont inférieures à 60 % s’il ne l’est pas ? Le numéro, tatoué ou contenu dans une puce électronique implantée sous la peau du cou, permet en effet de faciliter les démarches (déclaration de perte, diffusion d’une affichette…).

L’utilité de l’identification

La perte d’un chien ou d’un chat est toujours une source d’angoisse : non seulement à cause des risques encourus par l’animal mais aussi parce que la responsabilité du maître est engagée si l’animal agresse ou cause un accident. Lorsqu’il n’est pas identifié, un chien ou un chat perdu passe huit jours en fourrière avant d’être transféré vers un refuge pour adoption s’il a la capacité de l’accueillir, sinon il est euthanasié. L’identification sert aussi à prouver que vous êtes bien le propriétaire si vous décidez de vendre ou de céder votre chien ou votre chat. L’identification est également indispensable pour souscrire une assurance santé pour l’animal, voyager avec lui hors des frontières françaises, le faire vacciner contre la rage (et prouver qu’il l’est en cas de besoin), le mettre en pension, séjourner dans un camping, etc. Des enquêtes  montrent que l’identification est corrélée avec un taux de médicalisation accru : 85 % des chats identifiés sont régulièrement vaccinés alors que, parmi les chats non immatriculés, plus de la moitié ne le sont pas.

 À lire aussi : Agressivité : une affaire d’éducation

 

Comment faire ?

L’identification par tatouage est toujours autorisée pour les animaux restant en France. Cette technique est cependant douloureuse (l’anesthésie est donc indispensable) et peu esthétique. Par ailleurs, la lecture du numéro devient parfois difficile au fil du temps. Pour les chiens, les chats et les furets qui voyagent à l’étranger, la pose d’une puce électronique est obligatoire. Ce dispositif (aussi appelé transpondeur) a la taille d’un grain de riz. Le vétérinaire utilise un injecteur pour l’implanter sous la peau, à la base du cou. Pour le chien ou le chat, la sensation est analogue à celle d’une vaccination. Après la pose, le vétérinaire vérifie la lisibilité de la puce grâce à un scanner qui décode le message émis par le transpondeur. Une réaction locale de défense produit ensuite une gaine fibreuse qui enferme le transpondeur et empêche sa migration dans les tissus avoisinants. Contrairement au tatouage, la puce électronique reste lisible durant toute la vie de l’animal et aucune falsification n’est possible. Le tatouage et la puce électronique ne sont pas incompatibles : vous pouvez faire poser la seconde à votre animal même s’il est déjà tatoué.

Animal trouvé

Le code de la puce électronique ne peut être lu que grâce à un scanner spécial. Si vous recueillez un chien ou un chat et qu’aucun tatouage n’est visible à l’intérieur des oreilles ou sur la face interne des cuisses, contactez un vétérinaire (ou la fourrière la plus proche) pour identifier l’animal – vous trouverez toutes les coordonnées nécessaires dans l’application Filalapat (www.filalapat.fr). Vous pouvez aussi contacter la mairie pour obtenir ces informations.

Que dit la loi ?

Votre chienne ou votre chatte a eu des petits ? Faites-les identifier au plus tard à l’âge de 4 mois pour les chiots et de 7 mois pour les chatons. En cas de contrôle, le fait de détenir un chien ou un chat non identifié vous expose à une amende (de 750 €). Si vous adoptez un animal, il vous sera remis la carte d’identification attestant qu’il a été enregistré dans le fichier national d’identification des carnivores domestiques, géré par L’I-Cad (www.i-cad.fr). Ce document comprend un numéro d’immatriculation à 15 chiffres. Tout changement d’adresse ou de numéro de téléphone devra être signalé. Gratuit et sécurisé, ce fichier est actualisé quotidiennement.

 À lire aussi : Chaton trouvé : comment le nourrir ?

 

Les chats moins identifiés

Presque 800 000 chiens et autant de chats sont identifiés chaque année. Les chiens, qui sont majoritairement achetés auprès d’éleveurs ou adoptés dans des refuges, sont déjà identifiés quand ils sont adoptés. Du côté des chats, l’identification est moins systématique (on estime que moins de 45 % d’entre eux sont pucés ou tatoués) car ils sont donnés dans un cas sur deux, et trouvés dans un cas sur quatre. Leur identification dépend donc de la bonne volonté de leur maître, qui n’en voit pas toujours l’utilité.

À lire aussi : Protéger son furet

 

Des médailles en or

Le fait que votre animal soit identifié par tatouage ou par une puce électronique ne vous empêche pas de lui faire porter un collier pourvu d’une médaille où est inscrit votre numéro de téléphone. En cas de perte ou de fugue, les démarches pour le retrouver seront accélérées. Il existe aussi des médailles électroniques : en flashant le code de la médaille avec un smartphone, la personne qui trouve l’animal obtiendra instantanément vos coordonnées. Les systèmes de médailles électroniques intègrent parfois un système de géolocalisation : au moment où la personne qui a trouvé l’animal se connecte au serveur, le propriétaire reçoit par SMS et/ou e-mail une carte GPS permettant de savoir exactement où est l’animal, ou même de visualiser le parcours qu’il a effectué !

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL