Les bonnes postures font bon dos

Les bonnes postures font bon dos

16 avril 2021
Pour que travail rime avec bonne santé du dos, il existe des solutions. Première mesure : apprendre à se tenir debout…

 

Les douleurs de dos s’expliquent souvent par de mauvaises postures au travail. Selon l’Assurance maladie, cinq secteurs sont particulièrement exposés : aide et soins à la personne, commerce, gestion des déchets, transport et logistique, bâtiment. Le mal de dos est-il incontournable ? Non, si l’on apprend les techniques correctes pour se tenir et bouger. Car « les vertèbres et les disques intervertébraux sont nourris par le mouvement », explique Ziad Sadaka, ostéopathe D.O. Prendre soin de son dos impose de renforcer les muscles du maintien et la sangle abdominale mais aussi de faire attention à sa position.

 À lire aussi : 5 bonnes raisons pour se gainer

 

 

Bien se tenir debout

Travailler debout exige d’augmenter le polygone de sustentation. Écarter les pieds (de la largeur du bassin) permet de répartir son poids équitablement entre les deux jambes. Sans contracter les abdominaux, rentrez le nombril et serrez les fessiers. Une légère rétroversion du bassin diminue la tension dans le bas du dos. Aménagez votre espace de travail de façon à atteindre facilement les objets dont vous avez besoin. Cela évitera des torsions ou des étirements excessifs. Les postes de travail assis-debout permettent de changer de position au cours de la journée.

 À lire aussi : Dossier – Les maux de dos

 

À savoir

À savoir

4 personnes sur 5 souffriront d’un mal de dos localisé en bas de la colonne vertébrale. Dans une population en âge de travailler, plus de 2 salariés sur 3 ont eu, ont ou auront une lombalgie, selon l’INRS. Les lombalgies représentent 7 % des maladies professionnelles (MP).

 

Assis 8 heures par jour

La position assise idéale est celle qui sollicite le moins possible les muscles, tout en respectant les courbures de la colonne. Cela commence en évitant de croiser les jambes. Les pieds doivent reposer à plat sur le sol, les cuisses former un angle à 90°. Le dos soutenu par le dossier, calez les lombaires au fond du siège, à l’aide si besoin d’un petit coussin. Posez les bras sur le bureau ou les accoudoirs. « Que vous utilisiez le clavier ou que vous écriviez, ayez toujours l’avant-bras posé, recommande Ziad Sadaka. Un bras pèse entre 7 et 15 kg. Si vous ne le posez pas, c’est comme si le cou portait 14 à 30 kg. »

Si vous travaillez à la caisse d’un supermarché, levez-vous pour passer les articles lourds. En engageant la sangle abdominale, vous équilibrez le poids du corps.

Au volant d’une voiture ou d’un camion, réglez bien l’appui-tête – cela relâche les muscles du cou. L’angle du dossier doit être entre 90 et 130°. Comme au bureau, un renfort lombaire est utile.

 À lire aussi : Quel sport choisir quand on a mal au dos ?

 

 

Porter des charges

Déplacer un objet est une épreuve pour le dos. Que vous le saisissiez pour le soulever ou le déposer, pliez les jambes, inclinez légèrement le buste en gardant le dos bien droit. Maintenez la charge le plus près possible de votre corps. Si c’est trop volumineux, demandez de l’aide. Trop lourd ? utilisez un diable. « En fonction de la manière utilisée pour porter un objet, vous vous mettez sur le dos entre 5 (si vous le portez bien) et 25 fois (si vous le portez mal) son poids », prévient Ziad Sadaka. Vous comprenez pourquoi il est important d’acquérir les bons réflexes !

 

Réponses d'expert : comment ménager son dos ?

Réponses d'expert : comment ménager son dos ?

Ziad Sadaka
Ostéopathe DO, spécialisé dans les pathologies liées à la posture*

• Écoutez votre corps : il vous envoie des signaux lorsque vous êtes dans une position inadaptée. Toutes les heures, marchez et étirez-vous.

• Soignez le choix de vos aliments : une nourriture acide a tendance à abîmer les tendons.

• Bougez ! L’activité physique permet aux muscles et aux articulations une meilleure adaptation/récupération d’une mauvaise posture.

• Privilégiez la natation. Le poids n’y portant pas sur les articulations, les muscles se relâchent et se tonifient tranquillement.

• Consultez si la douleur persiste après deux jours. Une prise en charge précoce est gage de rééducation courte et de résultats probants.

* Et auteur du Grand Livre des bonnes postures (Leduc.s Pratique)

 

Clarisse Nénard

Le choix de la rédac

Pour tous les corps

Maladies chroniques

Fines douches

Corps

Fines douches

Pour toute la famille

100 % naturelle

Corps

100 % naturelle

Des actions multiples

Le long silence

Femmes enceintes

Le long silence

« On ne dit rien avant la première échographie »