Le sommeil léger

Le sommeil léger

26 mars 2020

« Depuis 3 mois, j’ai le sommeil léger et je me réveille fatigué. Puis-je retrouver un bon sommeil sans médicaments ? », Jérémy, 42 ans.

 

La plainte de « mal dormir » recouvre des troubles très divers : difficultés à s’endormir, éveils nocturnes, réveil précoce sans possibilité de se rendormir…

Les causes des insomnies transitoires et occasionnelles sont faciles à identifier : modifications du mode de vie ou de l’environnement, conflit professionnel ou familial, soucis divers, stress… Ces insomnies apparaissent le plus souvent chez des sujets jusque-là sans problème de sommeil et disparaissent avec la cause déclenchante. Les causes organiques sont en relation directe avec des problèmes de santé et nécessitent un avis médical.

 À lire aussi : Retrouver le sommeil grâce aux huiles essentielles

 

Bien gérer les phases de sommeil

Les meilleurs moyens pour ne pas chercher le sommeil à contretemps sont de connaître et respecter ses propres horaires de sommeil. Les consignes sont simples : se coucher seulement quand le sommeil vient et se relever si le sommeil ne vient pas au bout de vingt minutes. Garder des horaires de lever stables quelle que soit l’heure d’endormissement. Privilégier les activités relaxantes (lecture, musique douce) ou apprendre une technique de relaxation et prendre une douche tiède avant le coucher. Choisir une bonne literie, une chambre sombre et pas trop chauffée (16 °C-18°C), éliminer au maximum les bruits parasites et respecter une bonne hygiène de vie.

 À lire aussi : Quelle est la meilleure position pour dormir ?

 

Apprivoiser le sommeil naturellement

Les plantes sédatives sont des aides précieuses pour ne pas tomber dans le piège de l’insomnie et des somnifères. Elles sont sans risque d’effets secondaires ou de dépendance. La valériane restructure le sommeil et améliore sa qualité. L’escholtzia, ou pavot jaune de Californie, induit le sommeil et raccourcit la durée d’endormissement. La passiflore s’intéresse plus à la quantité de sommeil, elle le prolonge. D’autres plantes sédatives ont une action plus douce : aubépine, coquelicot, tilleul, verveine odorante… La mélatonine, hormone naturelle du corps humain, aide l’organisme à s’adapter aux modifications de l’horloge biologique en remettant les pendules à l’heure. Elle favorise l’endormissement, contribuant ainsi à améliorer la qualité du sommeil.

 À lire aussi : Dossier – Sommeil, forme et santé

 

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

Haute en couleurs

Compléments alimentaires

Haute en couleurs

Des nouveaux produits bio

Exit les toxines

Compléments alimentaires

Exit les toxines

Complément alimentaire à boire

Le grand souffle

Autres

Le grand souffle

Mieux respirer pour un mieux-être psychologique et physique

Infusettes 100 % bio, 100 % éco

Autres

Infusettes 100 % bio, 100 % éco

Trois nouvelles alliances à base de plantes médicinales