Lapin : mange-t-il assez de fibres

Lapin : mange-t-il assez de fibres

11 février 2022
Les lapins sont des animaux herbivores faits pour manger des aliments riches en fibres. Si leur alimentation n’en contient pas suffisamment, leur santé ne tardera pas à en pâtir.

 

Il faut bien connaître les besoins nutritionnels des lapins avant d’en accueillir un. Ces animaux sont fragiles et ne supportent pas un régime alimentaire inadapté. Les fibres, notamment contenues dans le foin, sont indispensables à leur santé dentaire et intestinale.

 

Favoriser l’usure de ses dents

Les lapins ont des dents qui poussent en permanence. Si leur alimentation ne comporte pas assez d’éléments durs, leurs dents ne s’usent pas suffisamment, en particulier celles de devant (les incisives). Ces dernières ont alors tendance à dévier de leur axe, créant un problème de malocclusion dentaire qui empêche l’animal de manger normalement et qui peut occasionner des lésions à l’intérieur des joues. Les lapins qui ont accès à l’extérieur et consomment de l’herbe courent moins de risques de présenter des problèmes dentaires. L’herbe contient en effet des cristaux de silice, un minéral qui favorise l’abrasion dentaire lors de la mastication. Si l’animal n’a pas accès à de l’herbe fraîche, laissez toujours du foin (qui est composé d’herbes séchées) à sa disposition. Manger du foin l’occupe et entretient sa bonne santé. Pour l’encourager à en consommer suffisamment, le fourrage doit être de bonne qualité : vert et d’odeur agréable. En revanche, limitez drastiquement la distribution de granulés, dont la ration quotidienne ne doit pas excéder de 2 à 3 % du poids de l’animal, soit à peu près une cuillerée à soupe par kilo, deux fois par jour. Au moins une fois par an, faites contrôler les dents et la santé de votre lapin par un vétérinaire, qui pourra vous conseiller quant à l’équilibre de son alimentation.

 À lire aussi : Deux lapins valent mieux qu’un !

 

Stimuler son transit intestinal

Comme les dents, le tube digestif des lapins est adapté à la digestion de grandes quantités d’aliments fibreux. Les fibres végétales, qui favorisent la bonne progression des aliments digérés dans l’intestin – une constipation peut être très grave pour cette espèce –, sont aussi primordiales à l’équilibre de la flore bactérienne. Un régime alimentaire trop pauvre en fibres risque de ralentir le péristaltisme (contractions des muscles du tube digestif). Dans les cas graves, ce mécanisme naturel s’arrête complètement, mettant en danger la vie du lapin. La distribution d’aliments concentrés pauvres en fibres et riches en sucres, tels que les céréales, le pain et les biscuits, doit être bannie ; l’appareil digestif du lapin n’y est absolument pas adapté.

Mise au « vert »

Mise au « vert »

Les végétaux apportent des fibres et de l’eau, bénéfique à l’hydratation du lapin. Vous pouvez donc lui donner des herbes aromatiques fraîches (persil, basilic, aneth…) ainsi que différents types de salade et de feuilles vertes (laitue, cresson, roquette, bettes, épinard, céleri…), sans toutefois dépasser 40 g par kilo matin et soir.

Le choix de la rédac

Du baume au corps

Corps

Du baume au corps

Riche en plantes médicinales bio

Chacun ses goûts !

Les bons aliments

Chacun ses goûts !

A vous de choisir !

Les chats aussi nous soignent

Chat

Les chats aussi nous soignent

Une encyclopédie dédiée aux petits félins et à leurs pouvoirs

Solutions d’hiver

Petits maux

Solutions d’hiver

Azéol pour lutter contre les maux de la sphère ORL