THALASSEO THERMES
La gueule de bois ne passera pas par moi

La gueule de bois ne passera pas par moi

06 mars 2016
Qui dit soirées de fête dit souvent lendemains qui déchantent. Nausées, migraines : notre organisme nous fait payer cher nos excès. Bonne nouvelle : tel un coureur de marathon, on peut se préparer à faire la fête pour limiter la casse.

 

Pourquoi notre corps n’aime-t-il pas festoyer ?


Parce que nous, on aime ça pourtant ! Baptisée « veisalgie » par les médecins, la gueule de bois est provoquée par une consommation d’alcool excessive au regard du poids corporel, et se manifeste par une kyrielle de symptômes sympatoches – nausées, maux de tête, diarrhées, tremblement, faiblesse… qui se déclarent lorsque le taux d’alcool dans le sang se rapproche de nouveau de zéro.
Ces symptômes sont causés par la difficile élimination de l’alcool  par le foie qui transforme l’alcool en différents composés chimiques, dont l’acétaldéhyde, une substance qui entraîne des nausées, des sueurs, etc… lorsque l’organisme en est saturé. Au meilleur de sa forme, le foie réussit à éliminer environ 35 ml d’alcool éthylique pur en une heure, soit l’équivalent d’une bière, un verre de vin ou un petit shot de vodka. Si en plus on augmente son boulot en ajoutant des aliments riches en matières grasses, comme, au hasard, du foie gras ou du saumon fumé, il patine carrément dans la semoule.
’alcool entraîne de surcroît une déshydratation rapide : les reins étant fortement sollicités pour éliminer l’alcool, ils utilisent beaucoup l’eau. Quatre verres d’alcool correspondent à la perte d’un litre d’eau. Et après on s’étonne qu’il fasse la tête.

 

Comment préparer son organisme à la fête ?


Il n’existe pas de recettes miracles contre la gueule de bois. La vitamine C semble accélérer l’élimination de l’alcool : vous pouvez en prendre 1 gramme avant de consommer de l’alcool.
Pendant la soirée, il est important de boire lentement, d’alterner boissons non alcoolisées et alcool, de limiter sa consommation à un verre d’alcool par heure pour laisser le temps au foie d’éliminer, et de privilégier les alcools blancs ou clairs (vin blanc, vodka, rhum blanc) plutôt que colorés (vin rouge, cognac, whisky…) qui contiennent des substances aggravant les symptômes de la gueule de bois.
vant la fête, mangez des aliments riches en matière grasse, qui ralentissent l’absorption de l’alcool, et pensez à manger régulièrement tout au long de la fête pour ralentir le passage de l’alcool dans le sang, en évitant les aliments trop salés qui donnent soif.
Le miel, pris en même temps que l’alcool, semble accélérer l’élimination de l’alcool et atténuer les pics d’alcoolémie. Avant d’aller vous coucher, buvez deux grands verres d’eau pour anticiper la déshydratation de votre organisme. Les plus motivés pourront même absorber un bouillon de légumes, riche en sels minéraux, pour contrer les effets de la déshydratation et aider le corps à rétablir l’équilibre.

 

Trop tard, vous auriez dû lire cet article hier


Vous êtes mal mal mal… Surtout, ne cédez pas à la tentation de boire un verre d’alcool en espérant soulager vos symptômes. Votre foie en a déjà ras la casquette, il vous le ferait payer. Évitez aussi le café, qui fait également travailler le foie. Les aliments riches en graisses et en sucre, comme le saumon, le foie gras ou la bûche du réveillon de la veille, sont à proscrire pour au moins 24 heures : préférez des aliments alcalinisants comme le pain ou les légumes verts. Moins fun certes, mais bénéfique. Bien sûr, on boit, on boit et on reboit. De l’eau, faut-il le préciser. La tentation de prendre des médicaments est grande, mais attention, l’aspirine est déconseillée car elle ralentit l’élimination de l’alcool, et, associée à l’alcool, elle peut provoquer des brûlures d’estomac. Le paracétamol, lui, est toxique pour le foie : chez les buveurs excessifs, il peut entraîner des hépatites sévères. En revanche, l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, générique), pourra soulager les maux de tête. Pourquoi ne pas essayer aussi les remèdes à base de plantes, comme Liv.52® ou PartySamart® ?

Sur ces bonnes paroles, la rédaction vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…