BIFIBABY
Karine Ferri : «Les yeux  sont vraiment  le miroir de l’âme !»

Karine Ferri : «Les yeux sont vraiment le miroir de l’âme !»

15 septembre 2019

La fidèle complice de Nikos Aliagas sera l’une des animatrices vedettes de la rentrée sur TF1. Quelques mois après son mariage avec Yoann Gourcuff, Karine Ferri lève le voile avec un sourire radieux sur ses prochaines aventures cathodiques.

 

Vous venez de fêter vos quinze ans de télé ; quels enseignements tirez-vous de cette expérience ?

Karine Ferri : C’est vrai, j’ai fait mes débuts dans l’audiovisuel en 2004 sur M6. Je partais de rien, j’étais novice. Présenter Fan 2 a été très fort pour moi car c’était une émission que je regardais quand j’étais plus jeune. Faire du direct pendant six ans sur M6 fut pour moi la meilleure école. C’est ce qui m’a permis de rejoindre le groupe TF1 en 2012 pour l’émission The Voice que j’ai coprésentée avec Nikos Aliagas avec qui j’animais déjà La Matinale sur NRJ deux ans plus tôt.

Quelle différence faites-vous entre la radio et la télé ?

En 2010, j’étais la première femme à intégrer une matinale sur NRJ. Le direct est un exercice très difficile mais j’adore les challenges. À la radio, il faut savoir meubler les silences. Nikos était exigeant et c’est comme cela que j’ai appris à faire des interviews et surtout à rebondir. À la télé, le silence est habité par l’image – ce n’est pas le cas à la radio. J’ai dû apprendre la rapidité, l’écoute, la justesse…

Êtes-vous fière de votre parcours ?

Ces deux dernières années, j’ai eu la chance d’animer des émissions très différentes sur TF1 et TFX. Je me suis glissée dans la peau de la confidente pour l’émission Regarde-moi : un silence pour tout se dire. À cette occasion, j’ai découvert que les yeux sont vraiment le miroir de l’âme, on ne peut pas tricher avec son regard. Puis, ce fut Baby boom où j’étais en quelque sorte l’accompagnatrice des futures mamans afin de les aider à gérer leurs appréhensions et leurs blocages. J’en garde un excellent souvenir. Ensuite, avec Les plus belles mariées, j’étais la complice mais aussi l’arbitre des futures épouses. Avec Bébés chats et Bébés chiens : les 100 premiers jours de leur vie, j’ai adoré prêter ma voix à la cause animale car je suis une grande amoureuse des animaux. C’est une émission bienveillante et instructive qui véhicule de belles valeurs et où on rappelle aux téléspectateurs qu’un animal n’est pas une peluche – on ne l’abandonne pas quand les grandes vacances arrivent. Nous avons un devoir vis-à-vis de lui !

Vous êtes la marraine de l’association Grégory-Lemarchal ?

J’ai fait la promesse à Grégory de continuer à me battre avec sa famille contre la mucoviscidose. Depuis 2007, je suis la marraine de l’association Grégory-Lemarchal et je fais partie du conseil d’administration. Mon rôle de marraine consiste à parler de la mucoviscidose en mettant ma notoriété au service de cette cause. Nous organisons des manifestations un peu partout en France pour récolter des fonds afin de pouvoir répondre rapidement et efficacement aux besoins des familles, des hôpitaux et des chercheurs. Je suis heureuse de vous annoncer que, très bientôt, la maison Grégory-Lemarchal va pouvoir accueillir des jeunes qui souffrent de la mucoviscidose afin de leur offrir un cadre agréable et d’améliorer leur confort de vie.

Êtes-vous prévoyante au niveau de votre santé ?

J’essaie ! Je n’ai pas beaucoup de temps car je cours partout entre mes enfants et mes activités à TF1. Disons que, depuis que je suis devenue maman, je me questionne davantage. Je suis plus précautionneuse car je ne veux courir aucun risque, ni pour moi ni pour eux. Quand je sens que la fatigue vient, je prends des vitamines. ­J’essaie d’avoir un bon sommeil ainsi qu’une certaine hygiène de vie. Je me lave les mains régulièrement et je fais attention à ce que je mange. Et j’ai arrêté la cigarette lorsque je suis tombée enceinte.

Et côté nutrition ?

Je ne mange pas énormément de viande et je privilégie la viande blanche. Je suis très poisson, j’achète essentiellement bio et, quand je peux, je le fais auprès du producteur. En Bretagne, où je vis, c’est plus facile de trouver des poissons qui viennent tout droit de la mer ou des fruits et légumes que je vais chercher directement chez le maraîcher en respectant les saisons.

Pratiquez-vous un sport particulier ?

Je m’adapte à mon environnement. L’été, j’aime beaucoup nager alors qu’en hiver je pratique le ski. Je cours et je fais de la musculation en salle avec un coach pour entretenir mon corps. Pour le réveiller, j’adore les massages toniques aux huiles ; cela me ressource. Par mon métier, je vis à cent à l’heure ; alors pour m’apaiser je fais de la méditation et du yoga.

Le temps qui passe vous inquiète-t-il ?

Non… depuis que j’ai mes enfants. Les voir grandir reste pour moi la plus belle expérience. Il faut savoir vivre avec son temps et avec son âge. On ne peut pas être à 40 ans comme on l’était à 18. Je suis consciente que la beauté physique est éphémère. Ce qui reste, c’est le charisme qui réside au fond de nous.

Y a-t-il un genre que vous n’avez pas encore abordé en télé et qui vous tenterait ?

J’adorerais animer une émission autour de la psychologie, de l’échange et du partage. Je suis très attentive à ce que les gens me disent. C’est certainement pour cela que je me sens bien auprès des personnes plus âgées parce qu’elles ont toujours quelque chose à m’apprendre.

Quels sont vos projets en cette rentrée ?

Elle est chargée ! Je vais coprésenter la saison 10 de Danse avec les stars le samedi soir en prime avec Camille Combal. Puis la saison 6 de The Voice Kids, avec Nikos Aliagas ; le jury comprendra Patrick Fiori, Jenifer, Soprano et Amel Bent. 2019 restera une année très importante pour moi car elle correspond à mon mariage avec Yoann Gourcuff, l’homme de ma vie, mais aussi le père de mes deux enfants, Maël et Claudia. Tous trois contribuent à la femme épanouie que je suis aujourd’hui !

 

Soutenir l'association Grégory-Lemarchal

Soutenir l'association Grégory-Lemarchal

Karine Ferri est la marraine de l’association Grégory-­Lemarchal qui lutte contre la mucoviscidose, une maladie génétique grave incurable qui touche principalement les voies respiratoires et le système digestif. Pour faire un don : https://association-gregorylemarchal.org

 

Propos recueillis par Didier Galibert

Le choix de la rédac

Une nouvelle génération de soins arrive pour réparer les cheveux abimés et cassants

Cheveux

Une nouvelle génération de soins arrive pour réparer les cheveux abimés et cassants

Une kératine végétale à partir d’extraits végétaux

Courir contre le cancer

Cancers

Courir contre le cancer

La Course des Lumières

Une eau de mer bien particulière

Compléments alimentaires

Une eau de mer bien particulière

Petit coup de fouet au système immunitaire

Le nouveau sortilège de Garancia

Visage

Le nouveau sortilège de Garancia

Peaux mixtes à grasses

ENFANTS ECOLE