L'homme qui vivra 200 ans est-il déjà né ?

Jusqu’à quel âge l’homme du futur pourra-t-il vraiment vivre ?

13 avril 2017
Aujourd’hui, le record de longévité est détenu par Jeanne Calment. 122 ans au compteur ! Ce chiffre pourrait-il être battu ? Une question existentielle et passionnante à laquelle s’attaque Florence Solari dans « L’homme qui vivra 200 ans est-il déjà né ? ».

 

La vie éternelle est-elle possible ? L’homme sera-t-il capable, un jour, de vivre 200 ans, voire beaucoup plus ? C’est à ces passionnantes questions que Florence Solari, chargée de recherches à l’Institut national de la santé, tente de répondre dans ce petit livre intitulé paru aux éditions du Pommier.

 

Pourquoi vieillissons-nous ?

L’espérance de vie ne cesse de s’allonger, et la part des personnes âgées dans la société d’augmenter. Différents facteurs expliquent la tendance : le progrès sanitaire, la prévention, la guérison des maladies infectieuses… Mais jusqu’où l’homme est-il capable d’aller en matière de longévité ? Pour répondre à cette question, l’auteure nous rappelle – ou plutôt nous apprend ! – que la plupart des chercheurs s’accordent aujourd’hui pour dire que l’être humain n’est pas génétiquement programmé pour vieillir. Une théorie affirme même que nous vieillissons à cause de l’accumulation des mutations liées à la reproduction. En clair, comme l’explique l’auteure, « les mutations bénéfiques pour le développement favorisent aussi le vieillissement. » Celui-ci ne serait donc que la conséquence secondaire de la sélection des gènes.

 À lire aussi : Vivre longtemps, oui mais… en forme

 

Quels secrets pour vivre plus longtemps ?

La question, forcément, se pose : comment mettre toutes les chances de son côté pour vivre plus longtemps ? Connaît-on les secrets de longévité ? L’une des pistes les plus sérieuses réside sans conteste dans l’alimentation. Les habitants d’Okinawa, au Japon, détiennent en effet le record de la proportion de centenaires dans le monde. Leur secret de longévité ? Une alimentation frugale, basée sur la consommation de poisson et de quelques légumes. La restriction calorique serait donc une voie d’avenir pour vivre plus vieux…

Bien sûr, le sujet des médecines anti-âge est aussi évoqué. L’auteure met en lumière des pistes originales, comme la greffe fécale (oui, vous avez bien lu !), destinée à rétablir l’équilibre de la flore intestinale ou microbiote, dont la composition change de façon nette avec le vieillissement.

Autre piste d’avenir : les promesses des cellules souches pour la régénération cellulaire. Le but de la manœuvre : transformer des cellules de notre corps en cellules souches capables de donner naissance à de multiples types de cellules différentes (peau, cœur, cerveau…). L’homme serait donc capable de se régénérer tout seul !

Toutes ces questions en soulèvent finalement une autre : l’humanité n’est-elle pas déjà morte ? Aujourd’hui, on parle d’homme bionique, d’avatar virtuel, de transhumanisme… Une chose est sûre : si l’homme physique a bien une finitude physique, l’homme bionique, lui, a encore de beaux jours devant lui.

 À lire aussi : Aliments pour rajeunir : la longévité dans l’assiette

 

À lire

À lire


L'HOMME QUI VIVRA 200 ANS EST-IL DEJA NE ?Qui n’a jamais rêvé d’être immortel ? Au cours du dernier siècle, l’espérance de vie à la naissance s’est allongée de 30 ans ! Cet allongement est-il perfectible ? Et comment ? Sommes-nous tous égaux face au vieillissement ? Quel rôle accorder aux gènes ? À l’environnement ?

 

L’HOMME QUI VIVRE 200 ANS EST-IL DÉJÀ NÉ ?
Florence Solari, éditions Le Pommier, coll. Les Plus Grandes Petites Pommes du Savoir, 128 pages, 7,90 €.

 

Alix Lefief

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais