AIL NOIR
Le jetlag ne passera pas par moi

Le jetlag ne passera pas par moi

30 juin 2016
Mal géré, le décalage horaire peut gâcher une semaine de vacances. Ballot. Découvrez nos conseils pour sauter les fuseaux horaires en minimisant ses effets.

 

Phénomène bien connu des voyageurs habitués aux longs courriers, le jetlag, contraction anglaise de jet (avion) et lag (décalage) désigne les troubles liés à la désynchronisation de notre horloge biologique à la suite d’un déplacement en avion à travers trois fuseaux horaires et plus. Le brusque décalage du temps externe impacte notre rythme interne, créant un véritable traumatisme dans l’organisme, qui n’apprécie pas du tout d’être ainsi bousculé.

 

Quels sont les effets du jetlag sur l’organisme ?

Notre horloge biologique est réglée sur des rythmes circadiens d’environ 24 heures, qui jouent sur nos phases de veille/sommeil, notre production d’hormones, notre appétit, nos variations de vigilance, la pousse des cheveux, la production d’urine, notre niveau de cortisol… Bref, un paquet de choses importantes. Après la traversée de plusieurs fuseaux horaires, l’organisme a besoin de plusieurs jours pour se réajuster au nouveau rythme de son environnement externe lorsque ces fameux rythmes circadiens ont été perturbés. Différents troubles en résultent : insomnies, réveils au milieu de la nuit ou trop tôt le matin, somnolence diurne, déshydratation, sensation de fatigue, baisse de performances, maux de tête, tracas digestifs…

 

Peut-on résister au jetlag ?

Nous ne sommes pas tous égaux face aux effets du décalage horaire : certains le supporteront beaucoup mieux que d’autres qui éprouveront des troubles très prononcés. Il existe plusieurs méthodes pour anticiper ce fameux « traumatisme » de l’organisme. Sachez tout d’abord que le raccourcissement de la journée, c’est-à-dire un trajet vers l’est, est plus difficile à encaisser. D’après la NASA, le corps a besoin d’un jour par fuseau horaire traversé pour retrouver son fonctionnement normal : si vous partez six jours dans un pays avec six heures de décalage horaire, vous serez donc au top… au moment de monter dans l’avion retour. Plusieurs études ont montré que la prise de mélatonine, aussi appelée « hormone du sommeil », semble assez inefficace pour combattre le jetlag. Une étude tout à fait sérieuse menée par la Nation University of Quilmes de Buenos Aries a utilisé des hamsters pour leur injecter du sildenafil, plus connu du grand public sous le nom de Viagra, tout en modifiant leur rythme circadien pour simuler un vol entre New York et Paris. Les hamsters ayant reçu du sildenafil se sont adaptés 50% plus vite que les autres à leur nouveau rythme ! Avant de vous faire prescrire du Viagra, sachez que ces résultats n’ont été observés que pour les décalages horaires ressentis lors de déplacement vers l’est, et qu’aucune étude similaire n’a été menée sur les humains.

 

Comment réduire les effets du décalage horaire ?

Anticipez votre nouveau rythme quelques jours avant votre départ en modifiant votre heure de coucher. Vous voyagez vers l’Est ? Couchez-vous deux heures plus tôt la veille de votre départ, et inversement si vous voyagez vers l’Ouest. Pendant votre vol, essayez de dormir autant que possible plutôt que de regarder tous les films disponibles : emportez un masque, des boules quiès efficaces, une tenue confortable. Les somnifères ne sont pas recommandés, car ils provoquent un état comateux alors que le corps ne bouge quasiment plus, ce qui est très mauvais lors des longs voyages en avion. Malgré la fatigue, mettez-vous au rythme de votre destination dès votre arrivée sur place, à la fois pour le sommeil mais aussi pour les repas. Si vous restez moins de 3 jours sur place, conservez en revanche votre montre à l’heure française et tentez de garder votre rythme habituel. La lumière joue un rôle important sur nos cycles : si vous voyagez vers l’ouest, il faut retarder le cycle, et donc porter des lunettes noires le matin, et retarder au maximum l’heure du coucher le soir en profitant des derniers rayons de soleil. Vers l’est, vous devrez avancer le cycle, et donc vous exposer à la lumière dès le réveil. Dans tous les cas, les longues siestes sont à éviter car elles risquent d’aggraver le dérèglement de vos cycles.

Bon vol et bonnes vacances à vous.

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

ARKOPHARMA

Compléments alimentaires

Parce qu’une peau préparée est une peau mieux protégée

Nourrissez votre peau de l’intérieur…

Comment se débarrasser des pellicules

Dermatologie

Comment se débarrasser des pellicules

Pour avoir un cuir chevelu en bonne santé

On mange quoi ce soir ? Spécial kids

Les bons aliments

White Box Icon
7 plantes + 2 bourgeons = détox

Compléments alimentaires

7 plantes + 2 bourgeons = détox

Nettoyage intérieur !