Infection urinaire : symptômes et traitements

Infection urinaire : symptômes et traitements

21 mars 2016
Les femmes sont les principales victimes des infections urinaires, notamment des cystites, avec deux pics de fréquence : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause. On estime que 40 % à 50 % des femmes ont au moins une infection urinaire au cours de leur vie.

 

Facteurs favorisants

À savoir

À savoir

Les infections urinaires sont souvent indolores chez la femme enceinte : une autosurveillance avec des bandelettes urinaires est parfois proposée. Ce dépistage consiste dans la recherche dans les urines de leucocytes (globules blancs) et/ou de nitrites. En cas de réponse positive durant la grossesse, une consultation médicale s’impose. »
Dans la plupart des cas, la cystite est due à une bactérie appelée Escherichia coli. L’infection survient quand cette bactérie, présente naturellement dans le tube digestif, pénètre dans l’urètre, puis remonte dans la vessie et commence à se multi- plier. Certains facteurs favorisent la survenue de l’infection : la faible longueur de l’urètre, les rapports sexuels, la grossesse, le diabète…

Chez l’homme jeune, les cystites sont rares à cause de la longueur de l’urètre. En revanche, chez l’homme âgé, les maladies de la prostate gênent la vidange de la vessie et favorisent les infections.

 

Symptômes

Les cystites provoquent de fréquentes envies d’aller aux toilettes, sans évacuer beaucoup d’urine, avec des brûlures et des douleurs en urinant. Les urines sont troubles et dégagent une odeur forte inhabituelle.

En l’absence de traitement, l’infection peut remonter le long des uretères (les canaux qui relient les reins à la vessie) et atteindre le rein : c’est la pyélonéphrite. En cas de fièvre avec frissons, de douleurs dans le dos ou sur le côté, il faut consulter rapidement un médecin.

 

Traitements

Un antibiotique urinaire, la fosfomycine, administré en une dose unique (traitement mono- dose) est souvent prescrit en cas de cystite simple.

Les fluoroquinolones sont également très efficaces, mais ne sont prescrites qu’en deuxième intention afin de préserver leur efficacité dans des infections plus graves. Les symptômes peuvent persister deux à trois jours après le début du traite- ment, puis disparaissent.

L’efficacité des antibiotiques dépend du bon suivi de la prescription : bien respecter la dose et la durée du traitement.

En cas de cystite récidivante (au moins 4 par an), une analyse bactériologique des urines (ECBU) est nécessaire. Elle identifie la bactérie responsable, puis un antibiogramme teste sa sensibilité aux antibiotiques. Le médecin peut prescrire alors un traite- ment antibiotique anticipé pour de prochains épisodes, ainsi que des bandelettes urinaires de détection de l’infection pour contrôler son urine à domicile.

Comment prévenir la cystite ?

Comment prévenir la cystite ?

  • Boire plus d’un litre et demi d’eau par jour;
  • Ne pas se retenir longtemps d’uriner;
  • Vider sa vessie après chaque rapport sexuel;
  • Éviter l’usage de spermicides;
  • Changer régulièrement de protection durant les règles;
  • Éviter les douches vaginales;
  • S’essuyer d’avant en arrière après avoir uriné ou être allée à la selle;
  • Lutter contre la constipation si elle existe;
  • Porter des sous-vêtements en coton;
  • Éviter les pantalons serrés, moulants.

 

 

Le choix de la rédac

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais