CYSTALIA
HERPES

Herpès labial, gare à la contagion

22 juin 2017
« Mon fils a un herpès sur la lèvre. Peut-on le traiter ? Est-ce contagieux ? » Adèle, 47 ans

 

L’herpès est une maladie virale due au Herpes simplex virus (HSV). L’herpès labial est le plus courant et le plus connu, c’est le classique « bouton de fièvre ». La transmission est strictement interhumaine, l’Homme étant le seul réservoir du virus. Après le premier contact, qui peut passer inaperçu car asymptomatique, le virus se tapit dans notre corps pour se réactiver à la faveur d’un état de fatigue, de stress : c’est ce que l’on appelle les poussées.

 

Les signes annonciateurs du bouton de fièvre

Les poussées d’herpès sont précédées de signes (prodromes) très typiques. Une sensation de brûlure et des picotements sont suivis de l’apparition d’un bouquet de vésicules érosives et douloureuses sur la zone concernée. Ces vésicules se recouvrent d’une croûte jaunâtre qui tombera en quelques jours sans laisser de cicatrice en l’absence de grattage.

Les précautions d’hygiène à appliquer

L’herpès est une maladie très contagieuse dès l’apparition des signes précurseurs. Le simple fait de toucher un bouton de fièvre peut contaminer les doigts. Il existe un risque de transmission par auto-inoculation (de la lèvre à l’œil ou à l’oreille, par exemple). D’où l’importance de règles d’hygiène strictes : bien se laver les mains ; s’abstenir d’embrasser, de gratter les lésions ; ne pas partager son linge de toilette ni ses couverts. Ces mesures doivent être respectées jusqu’à cicatrisation complète mais aussi pendant les cinq jours suivants.

Les traitements de l’herpès labial

Il est déconseillé d’utiliser une solution antiseptique ou alcoolisée. Les produits anti-herpétiques sont appliqués dès les signes avant-coureurs pour leurs effets cicatrisants. Ils procurent un soulagement immédiat de la douleur et réduisent les risques de contagion. Le traitement doit être maintenu pendant cinq à dix jours.

Les remèdes alternatifs

Le pharmacien peut vous conseiller plusieurs produits :

. des gels aux huiles essentielles 100% naturelles d’activité virucide ;

. des patchs invisibles qui créent un milieu humide favorisant la cicatrisation sans croûte ;

. des solutions filmogènes qui déposent un gel isolant discret, de pH hostile au virus, qui évite sa propagation et la contagion (tenue environ 5 heures).

Christine Nicolet

Le choix de la rédac

L’année des méduses ?

Autres

L’année des méduses ?

Anti-piqûres et protection solaire

Ostéo-gym, un guide visuel qui nous apprend à adopter les bonnes postures

Maux de dos

Des jambes légères 24 h / 24

Circulation sanguine

Des jambes légères 24 h / 24

Du frais et encore du frais

L’huile de coco : l’huile végétale multi usage de l’été

Corps