Hallux valgus : des premiers symptômes à l’opération

Hallux valgus : des premiers symptômes à l’opération

13 décembre 2018
Nos pieds sont notre socle, et unsocle se doit d’être solide, stable et sans faille. Quand un oignon de piedvient mettre son grain de sel, ça se complique. Commençons par découvrir cequ’est l’hallux valgus, cette drôle de bosse qui fait des ravages sur nos petonset peut nécessiter une opération.

 

Beaucoup de gens n’aiment pas leurs pieds. Et pour certains, ce n’est pas juste de la coquetterie : l’hallux valgus est une pathologie bien réelle et contraignante ! Plus connu sous le nom d’oignon de pied, l’hallux valgus touche 30% de la population française. Halluxdésigne le gros orteil et valgus signifie « vers l’extérieur ». Cela exprime bien la pathologie :une déviation de la première phalange du pouce de pied, l’os nommé premier métatarsien. Il touche 30% des Français. L’articulation métatarso-phalangienne devient très saillante, formant une bosse sur le bord interne du pied, au niveau de la base du gros orteil. Si la déviation est inférieure à 20 degrés, l’hallux valgus est considéré comme léger ; modéré si l’angle est compris entre 20 et 40 degrés ; et au-delà de 40 degrés, la forme sévère d’hallux valgus est déclarée. À ce stade, le gros orteil chevauche carrément le second, et les complications sont plus nombreuses.

 À lire aussi : Comment soigner un cor douloureux ?

 

Causes de l’hallux valgus

Un quart des cas d’hallux valgus sont héréditaires. Parmi les 30% de Français atteints d’un hallux valgus, 90% sont des femmes ! Souvent, la pathologie s’accentue après 40/50 ans : lors de la ménopause, les fibres se détendent et l’avant du pied a tendance à s’élargir. Le port régulier d’escarpins à talons hauts et bouts étroits favorise également l’apparition de l’hallux valgus. En bref, si vous êtes une femme de plus de 40 ans dont la mère souffrait d’hallux valgus et que vous avez passé votre vie perchée sur des talons hauts, vous êtes la candidate idéale pour voir un oignon apparaître sur votre pied.

 

Symptômes de l’oignon de pied

En plus d’être disgracieux et contraignant pour trouver chaussure à son pied, si l’oignon de pied s’accentue, il peut devenir très douloureux à cause des frottements dans les chaussures. L’oignon rougit, gonfle, chauffe, devient ultra-sensible : cette inflammation est appelée la bursite.

Les autres orteils, poussés par le premier, se recroquevillent comme des griffes, et par effet domino les problèmes s’étendent au reste du pied, provoquant notamment de l’arthrose. Dans la forme sévère de l’hallux valgus, la déviation peut s’accentuer jusqu’à la luxation de l’articulation métatarso-phalangienne, conduisant à la perte de l’usage du gros orteil.

À lire aussi : Comment prendre soin de ses pieds

 

Hallux valgus : l’opération en dernier recours

L’opération de l’hallux valgus ne relève pas de la chirurgie esthétique, et n’est pas pratiquée pour retrouver un pied gracieux. Les chirurgiens orthopédiques l’envisagent quand le problème s’aggrave malgré des traitements de type semelle ou attelle orthopédiques, et que la douleur devient trop difficile à supporter pour le patient.

Aujourd’hui, cette opération a connu de nombreuses améliorations et se pratique en ambulatoire, sous anesthésie locale. Sous contrôle radiographiques et via de petites incisions, l’os est raboté. Dans certains cas, des vis en titane sont posées pour écarter le risque de récidive.

Bien que le patient soit autorisé à poser le pied au sol et rentrer chez lui quelques heures après l’opération, la convalescence n’est pas négligeable. Un œdème post-opératoire peut survenir, le port de chaussures orthopédiques est préconisé durant 4 à 6 semaines, et il est conseillé d’attendre au moins 3 mois avant de reprendre une activité sportive. Chez certains patients, des gênes persistent bien après l’opération, il ne faut donc pas la prendre à la légère.

Mais comment éviter d’arriver jusqu’à l’opération ?

 

Les bons réflexes de prévention de l’hallux valgus

L’hallux valgus est une pathologie évolutive, on peut donc agir en prévention pour éviter qu’elle ne s’aggrave. Il convient de se faire conseiller pour bien choisir ses chaussures (semelle, talon, largeur…), de consulter un podologue et de porter si besoin des semelles orthopédiques.

Muscler ses pieds et travailler leur motricité fine permet également de contrer le développement de l’oignon de pied. Comment ? En marchant le plus souvent possible pieds nus par exemple, chez soi. C’est idéal pour le pied ! Vous pouvez également masser régulièrement vos pieds en remettant le gros orteil dans le bon axe.

 À lire aussi : Soins des pieds contre les cors et durillons

 

Sylviane Gougeon

Le choix de la rédac

Les vampires psychiques, ces êtres toxiques

Développement personnel

Les vampires psychiques, ces êtres toxiques

Repérer, comprendre et se défendre

Se mettre au bouleau

Les bons aliments

Se mettre au bouleau

Se débarrasser des déchets présents dans l’organisme

Une Jonquille pour Curie : contre le cancer, mobilisons-nous !

Cancers

Les coupe-faim

Compléments alimentaires

Les coupe-faim

Rôles et précautions à prendre