Pourquoi la greffe de cheveux est-elle devenue tendance ?

Pourquoi la greffe de cheveux est-elle devenue tendance ?

21 juillet 2020


COMMUNIQUÉ

 

Aujourd’hui, la perte des cheveux n’est plus un phénomène irrémédiable auquel on doit se résigner. Grâce à l’évolution de la greffe capillaire, de plus en plus d’hommes et de femmes dans le monde se tournent vers cette solution.

 

En quoi consiste une greffe capillaire ?

Il s’agit d’une technique qui consiste à prélever des follicules pileux dans la zone “donneuse” (généralement à l’arrière et au bas du crâne) pour les implanter sur la partie dégarnie, soit la zone “receveuse”. Les cheveux de la zone donneuse sont plus résistants et ne tombent que rarement. Les greffons sont généralement réimplantés au niveau de la tonsure, du dessus de la tête et de la zone en haut du front. La greffe de cheveux nécessite un certain nombre de séances d’implantation capillaire et sont suivies d’une période de croissance. C’est une solution qui convient surtout aux personnes qui n’ont pas obtenu de résultats satisfaisants à la suite d’un traitement médical pour contrer l’alopécie.

 

Comment expliquer cet engouement pour la greffe capillaire ?

Peu de sujets, hommes ou femmes, acceptent facilement de perdre graduellement leurs cheveux. Plusieurs considèrent l’alopécie comme un handicap et un signe de vieillissement prématuré qui marque la fin de leur séduction. Difficile à dissimuler, elle peut causer un impact important dans la vie personnelle et professionnelle de la personne qui en est affectée. Comme le port quotidien de la prothèse capillaire ne convient pas à tout le monde, la greffe de cheveux s’avère une solution efficace, durable et de plus en plus abordable. Les séances d’implantation se font sans douleur, ne laissent pas de cicatrices et sont réalisées sous anesthésie locale dans le cabinet d’un médecin spécialisé. La greffe capillaire permet de retrouver une chevelure d’apparence naturelle, ce qui est le but principal visé.

 

Quelles sont les méthodes de greffe utilisées ?

La technique FUE ou micro-FUE pour le prélèvement ainsi que la technique DHI pour l’implantation constituent les approches privilégiées dans la plupart des cas. Le prélèvement des follicules pileux se fait de manière manuelle, à l’aide d’un outil de précision (micro punch). La taille de cet outil est choisie selon l’épaisseur des cheveux (0,6 à 0,9 mm). La technique DHI s’effectue avec un stylet qui permet de créer un espace de la même taille que celle du greffon. L’association des deux techniques vise le respect du cuir chevelu et n’implique aucune incision.

La réussite d’une implantation capillaire dépend en majeure partie des examens préalables pour analyser le niveau de la calvitie ainsi que des protocoles personnalisés. Choisir un centre reconnu pour la compétence de ses praticiens et la qualité de la prise en charge des patients constitue la base d’une relation de confiance.

Le choix de la rédac

Adieu irritations et rougeurs post épilation

Corps

Adieu irritations et rougeurs post épilation

Pour soulager les sensations d’inconfort

La Petite Française

Dents

La Petite Française

Labellisée Origine France Garantie

Un teint uniforme

Visage

Un teint uniforme

Deux gestes anti-taches certifiés bio

La fine fleur de la beauté anti-âge

Visage

La fine fleur de la beauté anti-âge

Les propriétés exceptionnelles de l’huile de lin alpin