Gérer l’hyperhidrose ou transpiration excessive

Gérer l’hyperhidrose ou transpiration excessive

06 décembre 2018
« Été comme hiver, je transpire énormément… », Marc, 34 ans 

 

La transpiration excessive, ou hyperhidrose, traduit un dérèglement des glandes sudoripares. Au nombre de trois millions répartis dans l’organisme, ces glandes sont censées produire de la sueur pour réguler la température du corps et la maintenir autour de 37 °C. Cependant, il arrive qu’elles fonctionnent anormalement soit pour des raisons génétiques, soit suite à la prise de certains médicaments ou de changements hormonaux. Lorsque l’hypersécrétion sudorale ne découle pas d’un problème de santé particulier, le pharmacien oriente sur des déodorants soins anti-transpirants. En spray, flacon ou bille, ils diminuent la production de sueur grâce aux sels métalliques qu’ils contiennent. Issus de l’aluminium ou du zirconium, ces sels fondent au contact de la transpiration et obstruent les glandes sudoripares. La sudation se régule généralement après trois semaines d’utilisation.

 À lire aussi : 7 gestes naturels pour en finir avec la transpiration excessive

 

Réduire la production de sueur

Si l’efficacité du déodorant ne vient pas à bout de l’hyperhidrose, il est possible de consulter un généraliste ou un dermatologue. Ces derniers peuvent prescrire des séances d’ionophorèse. Il s’agit de plonger pieds et mains dans un récipient d’eau où passe un courant électrique de faible intensité qui réduit la production de sueur. Des adaptateurs existent pour traiter aussi les aisselles. En général, une dizaine de séances sont nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant. Autre solution, les injections de toxine botulique dans les aisselles. Pendant trois mois environ, le produit freine l’action des glandes sudoripares.

 À lire aussi : Hygiène et fraicheur des pieds

 

Surveiller les crises de sudation inopinée

Enfin, il est important de consulter lorsque la sudation s’emballe soudainement et sans raison, et qu’elle est accompagnée d’une perte de poids, de fièvre et de douleurs thoraciques. Elle peut alors être le signe d’une pathologie à prendre en charge rapidement.

 À lire aussi : En finir avec les ongles cassants

 

Véronique Aïache

Le choix de la rédac

Un p’tit cahier pour mettre les enfants au vert

Enfants

Un p’tit cahier pour mettre les enfants au vert

Découvrez tous les bienfaits de la nature…

Des bouchons d’oreille qui font des merveilles

Maladies ORL

Le yoga, cet atout santé
Bien-être

Yoga / qi gong / watsu

Des aisselles fraiches sans sels

Corps

Des aisselles fraiches sans sels

Efficacité et douceur

ALFLOREX