OKEO SANTE
Pour un bon gainage, faites le mur (d’escalade)

Pour un bon gainage, faites le mur (d’escalade)

30 août 2018
Nouvelle discipline olympique à compter de 2020, l’escalade connaît un fort engouement. Les salles d’escalade proposant des murs ou du bloc se multiplient un peu partout en France pour absorber la demande croissante. Mais pourquoi cette passion de la grimpette ? Gainage musculaire, concentration, coordination, découvrez les bienfaits de l’escalade.

 

Vous avez envie d’affiner et / ou de renforcer votre silhouette, et vous avez fait le tour de la zumba, du fitness, du vélo d’appartement et consorts ? Et si vous vous intéressiez à l’escalade en salle ? Ce sport, devenu discipline olympique pour les JO de Tokyo en 2020, séduit de plus en plus d’adeptes. Et pour cause, l’escalade en salle a tout pour plaire, et particulièrement l’escalade de bloc, très accessible.

 

Escalade de bloc ou mur d’escalade, à chacun son style

Il existe deux types d’escalade en salle. Dans les deux cas, il s’agit pour le grimpeur de choisir une voie en sélectionnant la couleur des prises qu’il suivra jusqu’au sommet de la paroi. A chaque couleur, un niveau de difficulté, l’espacement, l’orientation et la forme des prises étant pensés pour créer différents itinéraires.

L’escalade de mur

Elle nécessite au moins 10 mètres de hauteur sous plafond et se pratique en duo. Le grimpeur, équipé d’un baudrier, de mousquetons et d’une corde de sécurité est assuré au sol par un deuxième larron, lui aussi équipé d’un baudrier, chargé de le retenir en cas de décrochage. L’escalade de mur nécessite une bonne connaissance du matériel et des consignes de sécurité.

L’escalade de bloc

En plein boom depuis plusieurs années, cette discipline revêt un caractère plus ludique. Elle se pratique sur de gros blocs en résine ne dépassant pas 4 mètres de haut, parfois entrecoupés de plans inclinés voire de tunnels dans certaines salles pour corser la difficulté. Le grimpeur choisit sa couleur de prise et se lance à l’assaut de la paroi. Pas besoin d’équipement – hormis les chaussons d’escalade, on y reviendra. Une fois arrivé au bout de sa voie, on se laisse tomber sur les épais matelas de réception qui recouvrent le sol. Cette version est issue de la pratique de l’escalade en forêt de Fontainebleau, où les grimpeurs se lancent à l’assaut de blocs naturels ne dépassant pas 5 mètres, en disposant au préalable un matelas chargé d’amortir une éventuelle chute.

 

L’escalade, un sport qui sculpte le corps comme le mental

Affronter une voie exige une grande concentration et une réadaptation permanente à l’environnement. Chaque grimpeur aborde le bloc ou le mur avec ses propres capacités et puise en lui des ressources mentales et physiques pour franchir les passages difficiles. Lorsqu’on y arrive, cela renforce la confiance en soi et nourrit un sentiment de dépassement de soi très positif.

La progression est rapide, on gagne vite en souplesse et coordination. Et surtout, on travaille un gainage en béton. Le corps étant en équilibre instable sur la paroi tout au long de l’ascension, tous les muscles sont sollicités… y compris ceux dont on ignorait l’existence ! Si les débutants ont souvent tendance à trop tirer sur les bras au démarrage, on apprend vite à utiliser la force des jambes, des fesses, des abdominaux pour progresser plus facilement sur la voie. On travaille sa musculature de manière globale, tout en finesse.

 À lire aussi : Sport, objectif rentrée ! Se fixer les bons objectifs pour les tenir

 

Un excellent remède contre le mal de dos

Le gainage de la sangle abdominale contribue à protéger le dos dans la vie de tous les jours. Mais l’escalade est aussi l’un des rares sports qui muscle le dos en étirement, et non en compression. Si vous souffrez de maux de dos chronique, la pratique régulière de l’escalade s’avèrera bénéfique pour améliorer votre état général, en n’oubliant pas de bien vous échauffer et de vous étirer après chaque séance.

 À lire aussi : Pourquoi faut-il s’échauffer et s’étirer lorsqu’on fait du sport ?

 

Les chaussons d’escalade, outil indispensable d’une grimpette réussie

La pratique de l’escalade de bloc ne nécessite pas d’investissement en matériel, hormis dans les chaussons d’escalade. Les salles en louent pour les premières séances : une fois que vous avez trouvé la pointure qui vous convient, cela vaut le coup d’investir dans une paire de bonne qualité. Ce sont vos chaussons qui vous aident à prendre de bons appuis et vous hisser le long de la paroi. Bon à savoir : des chaussons à votre taille sont des chaussons dans lesquels vous avez les pieds recroquevillés. Très inconfortable au démarrage, mais on s’habitue… et surtout, on les enlève entre deux ascensions pour détendre ses orteils !

Les salles accueillant des murs d’escalade louent des baudriers et fournissent les mousquetons et cordes nécessaires à votre ascension. Investir dans un baudrier est intéressant si vous décidez de pratiquer régulièrement l’escalade. On trouve des modèles corrects à partir de 40-50 € pour démarrer.

 

L’escalade, un sport accessible à tous ?

Si l’escalade de voie nécessite une formation minimum avant de se lancer, la pratique de l’escalade de bloc est ouverte à tous. De nombreux centres proposent des horaires étendus en soirée : une sortie parfaite pour évacuer la tension de la journée en jouant à Spiderman ! Accessible aux enfants à partir de 3 ans (selon les centres), l’escalade de bloc est aussi une très bonne idée d’activité familiale pour occuper les chérubins pendant les week-ends pluvieux.

On vous souhaite de bonnes grimpettes !

 À lire aussi : Comment choisir sa nouvelle activité sportive ?

 

Clémentine Garnier

Le choix de la rédac

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…

Pour une peau hydratée et protégée !

Visage

Pour une peau hydratée et protégée !

Il devient indispensable !

Pour une rentrée dynamique et sereine

Compléments alimentaires

Pour une rentrée dynamique et sereine

Les compléments alimentaires vous accompagnent

Petits tracas, grandes solutions

Petits maux

Petits tracas, grandes solutions

Finis, les petits maux de l’été !

DEFENCIA