THALASSEO THERMES
Mélanome : prévention et dépistage

Mélanome : prévention et dépistage

17 mars 2016
Le mélanome est l’un des rares cancers que l’on peut détecter soi-même assez précocement. C’est aussi le plus facile à prévenir. Et pourtant, c’est un cancer en constante progression : près de 10 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année !

 

 

 

Identifier les risques

À savoir

À savoir

Traiter aux stades précoces (0, I et II) :
La maladie est localisée, on ôte chirurgicalement le mélanome de manière large, les marges de sécurité étant fonction de l’épaisseur du mélanome.
Traiter le mélanome de stade avancé (III non opérable et IV), dont les métastases touchent d’autres régions ou organes. Il ne peut pas être traité par la chirurgie seule, on la complète avec chimio-thérapie ou immunothérapie.
Le mélanome peut toucher n’importe quelle région de la peau, du cuir chevelu, des muqueuses ou des ongles.

Grains de beauté

35 % des mélanomes se développent sur un naevus (grain de beauté) qui se modifie, 65 % surviennent d’emblée sans grain de beauté préexistant. Il y a risque en présence d’un grand nombre de grains de beauté (plus d’une cinquantaine) ou de naevi de grande taille aux formes et couleurs variées (naevi dits atypiques).

Nature de la peau

Les peaux claires prenant facilement des coups de soleil sont plus menacées que les autres.

Votre rapport au soleil

Vos risques sont accrus si vous avez subi des brûlures solaires intenses dans l’enfance ou l’adolescence ou suivi de nombreuses séances d’UV en cabine. Des cas familiaux de mélanome augmentent aussi le risque.

 

Détecter et consulter

Détecter un mélanome à un stade débutant, est primordial ; non traité il peut se propager vers d’autres organes et devenir plus grave, voire mortel (plus de 1 500 décès par an). Un diagnostic précoce et un traitement adapté permettent la guérison dans la majorité des cas (plus de 80 % de survie à 5 ans).

5 lettres A, B, C, D, E

Un moyen mnémotechnique pour mémoriser les signes d’alerte.
A comme asymétrie ; B comme bords, la bordure est irrégulière ; C comme couleur, il y a plusieurs couleurs (brun clair, brun foncé, noir, rouge) ; D comme diamètre, s’il est supérieur à 6 mm ; E comme évolution.

Examinez-vous.

Il est très utile de pratiquer un auto examen deux à trois par an devant un miroir. Si un de vos grains de beauté comporte un ou plusieurs des signes précédents, ce n’est peut-être pas un mélanome, mais un examen chez le dermatologue permet d’en avoir le cœur net.

Quand devez-vous consulter ?

Voyez un dermatologue si vous remarquez un grain de beauté différent des autres, « bizarre », une tache brune qui évolue rapidement, de couleur non homogène ou si un de vos grains de beauté se modifie, s’élargit s’épaissit, change de couleur, démange ou encore si un « bouton » persiste, ne guérit pas, coloré ou non coloré (parfois de couleur chair, rosé).

À retenir : Les bons gestes de prévention

À retenir : Les bons gestes de prévention

Appliquez un produit solaire à indice de protection élevé quand vous vous exposez, en insistant sur les zones les plus sensibles.
Renouvelez l’application toutes les deux heures et après chaque bain.
Évitez les expositions solaires aux heures dangereuses, entre 12 et 16 heures.
Portez des vêtements protecteurs en textile de préférence naturel (coton) et un chapeau.

 

Christine Fallet

Le choix de la rédac

Le jour et la nuit

Stress

Le jour et la nuit

Une journée sereine et une nuit reposante

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Autres

Un petit coup de mou ? On a les solutions.

Deux options s’offrent à vous !

Un autre regard sur Alzheimer

Maladies neurologiques

Un autre regard sur Alzheimer

Aider et accompagner les malades

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Cheveux

Avis aux cheveux et ongles fatigués

Une petite dose de nutriments essentiels…