CURE LA LECHERE
Alzheimer : dépister et prendre en charge

Alzheimer : dépister et prendre en charge

18 mars 2016

En France, près d’un million de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. Malgré les progrès accomplis, c’est à un stade parfois avancé que la maladie est identifiée, ce qui retarde de manière préjudiciable la prise en charge et alourdit la charge des familles. Compte tenu de l’accroissement de la durée de vie, le nombre de malades aura doublé en 2020 et chaque famille sera touchée.

 

Non aux idées reçues

Ce n’est pas une conséquence naturelle de la vieillesse : Il s’agit d’une maladie neurodégénérative bien spécifique qui provoque une mort lente et progressive des neurones. Les symptômes n’apparaissent que plusieurs années après qu’elle se soit déclarée dans le cerveau.

Il n’y a pas que la perte de mémoire : Ce sont effectivement les neurones localisés dans la région de l’hippocampe, siège de la mémoire, les premiers atteints. D’autres zones du cerveau sont malheureusement touchées petit à petit, entraînant la dépendance.

 

Établir le diagnostic

Les pertes de mémoire peuvent avoir de nombreuses causes. Seul un médecin peut diagnostiquer les symptômes précoces de la maladie d’Alzheimer. Si les pertes de mémoire s’aggravent ou ont une incidence significative sur la vie quotidienne, consultez un médecin spécialiste. Après un entretien avec le patient, en présence d’un proche, il lui fera subir un examen clinique approfondi et une série de tests. Il prescrira également des examens complémentaires (IRM, scanner) pour rechercher d’autres causes possibles. Les symptômes de l’évolution progressive : atteinte du langage (aphasie), de la capacité à réaliser une activité (apraxie) et de la possibilité de reconnaître des objets (agnosie). Troubles psychologiques et comportementaux : agitation, apathie…

 

Prise en charge

Elle repose sur trois axes destinés à préserver le plus long- temps possible l’autonomie et la qualité de vie de la personne malade. Traitements médicamenteux : d’efficacité relative sur certains symptômes à court terme. Traitements psychosociaux dans des structures hospitalières de jour ou des centres d’accueil. Soutien des patients et de leurs proches par une équipe pluridisciplinaire : orthophoniste pour les troubles du langage, kinésithérapeute pour les troubles de la marche et de l’équilibre, psychologue.

À savoir

À savoir

La maladie d’Alzheimer est une affection longue durée (ALD) qui nécessite des aménagements de la vie quotidienne : recours à une aide-ménagère, à des services de soins à domicile… Les familles peuvent bénéficier de l’APA, allocation personnalisée d’autonomie. Les hôpitaux de jour offrent la possibilité d’accueillir les malades une ou plusieurs journées, voire demi-journées par semaine…

 

Signes précurseurs

Signes précurseurs

Perte de la mémoire récente. Difficultés à effectuer les gestes de la vie quotidienne. Problèmes d’expression et de langage. Désorientation dans le temps et dans l’espace. Altération du jugement. Difficultés dans les raisonnements abstraits. Oublis et pertes d’objets. Modifications du comportement. Changement de personnalité. Perte de motivation
Christine Fallet

Le choix de la rédac

Argile blanche pour colorations chatoyantes

Cheveux

Argile blanche pour colorations chatoyantes

Des formules saines pour les cheveux

Une nouvelle génération de soins arrive pour réparer les cheveux abimés et cassants

Cheveux

Une nouvelle génération de soins arrive pour réparer les cheveux abimés et cassants

Une kératine végétale à partir d’extraits végétaux

Courir contre le cancer

Cancers

Courir contre le cancer

La Course des Lumières

Une eau de mer bien particulière

Compléments alimentaires

Une eau de mer bien particulière

Petit coup de fouet au système immunitaire

ENFANTS ECOLE